•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Selinger gagne la bataille à Saint-Boniface, mais perd la guerre

Le député de Saint-Boniface, Greg Selinger, démissionne comme chef du NPD
Le député de Saint-Boniface, Greg Selinger, démissionne comme chef du NPD Photo: ICI Manitoba
Radio-Canada

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba (NPD) Greg Selinger remporte sa circonscription de Saint-Boniface, mais cédera la direction de la province. M. Selinger a d'ailleurs annoncé sa démission dans son discours à l'issue de la soirée électorale.

Un texte de Catherine LoganTwitterCourriel

Premier ministre sortant et député provincial de Saint-Boniface depuis 1999, Greg Selinger a facilement devancé le conservateur Mamadou Ka, le libéral Alain Landry et la représentante du Parti vert Signe Knutson.

Bien que Greg Selinger ait su garder la confiance des électeurs de Saint-Boniface, le chef du NPD a perdu celle des Manitobains après avoir augmenté la taxe de vente provinciale (TVP) en 2013, même s'il avait promis de ne pas le faire deux ans plus tôt, lors de la campagne électorale de 2011.

La décision d'augmenter la TVP a semé la discorde au sein même de son parti : à l'automne 2014, cinq ministres ont publiquement exprimé leurs doutes quant à sa capacité de diriger, avant de démissionner en bloc.

M. Selinger est parvenu à se maintenir à la tête du NPD provincial de justesse en mars 2015 en remportant la course à la direction avec 33 voix d'avance sur Theresa Oswald.

Mamadou Ka heureux malgré sa défaite

Bien connu des Bonifaciens, Mamadou Ka a quitté son poste à la présidence de la Société franco-manitobaine pour tenter de ravir la circonscription au premier ministre sortant.

L'homme originaire du Sénégal et professeur de sciences politiques à l'Université de Saint-Boniface se dit heureux malgré sa défaite. « J'ai toujours dit qu'il est très difficile de battre un candidat sortant et un premier ministre, dit Mamadou Ka. C'était ma première bataille et on l'a très bien menée, avec très peu de monde. Ça a donné vraiment de très bons résulats à notre avis parce qu'on était en face du lion. »

Élections Manitoba 2016 : section spéciale

Manitoba

Politique