•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

48 % des Manitobains souhaitent pouvoir payer pour obtenir des soins de santé plus rapides

Une salle d'attente dans un hôpital

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon la boussole électorale, une proportion élevée de Manitobains voudrait avoir l'option de payer de leur poche pour avoir accès plus rapidement à des services médicaux.

Un texte de Louis-Philippe LeBlancTwitterCourriel

Près de la moitié d'entre eux, soit 48 %, sont d'accord avec cette idée, tandis que 41 % ne sont pas d'accord et 11 % sont neutres.

Ce sont les Manitobains d'allégeance conservatrice qui sont les plus favorables à l'idée de payer pour accélérer les soins avec un taux d'approbation de presque 70 %. 

En général, les femmes sont plus susceptibles d'être contre l'idée de payer de leur poche pour avoir accès plus rapidement à des services médicaux, tout comme ceux et celles qui ont un diplôme universitaire. Sans surprise, les gens ayant un revenu supérieur à 100 000 $ par année sont les plus convaincus qu'il s'agit d'une bonne proposition.

Santé mentale et des incitatifs pour les médecins au rural : tous d'accord

Sur certaines questions précises, les Manitobains semblent sur la même longueur d'onde. C'est notamment le cas des ressources à consacrer aux programmes et services en santé mentale : trois personnes sur quatre pensent que le gouvernement du Manitoba devrait y investir davantage.

La mise en place d'incitatifs pour encourager les médecins à s'installer en région rurale est un autre enjeu où les Manitobains sont unis : 72 % pensent que le gouvernement devrait offrir un supplément de rémunération aux médecins qui travaillent dans des collectivités rurales. En plus d'être fortement d'accord, les Manitobains laissent tomber la ligne de parti avec cet enjeu alors qu'aucune idéologie associée à un parti ou à un clivage gauche-droite ne se démarque.

Élections Manitoba 2016 : Boussole électorale

Méthodologie

Créée par une équipe de politologues et de statisticiens de Vox Pop Labs, la Boussole électorale est un outil de mobilisation civique offert au Canada exclusivement par CBC News/Radio-Canada. Les informations présentées reposent sur les réponses de 10 623 personnes qui ont participé à la Boussole électorale entre le 15 mars et le 11 avril 2016. À la différence des sondages, les répondants de la Boussole électorale ne sont pas présélectionnés. Tout comme dans un sondage, cependant, les données proviennent d'un échantillon non aléatoire de la population; elles ont été pondérées de manière à les rapprocher de celles d'un échantillon représentatif de la population réelle du Manitoba selon les données du recensement et d'autres estimations démographiques. Les facteurs de pondération sont le lieu de résidence, le sexe, l'âge, le niveau d'instruction, la profession et la religion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !