•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à La Loche : nouvelle comparution de l'accusé

Des résidents de La Loche se consolent après la tragédie

Des résidents de La Loche se consolent après la tragédie

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'adolescent accusé de meurtre relativement à la fusillade à La Loche le 22 janvier dernier a comparu brièvement en cour par vidéoconférence mardi.

Sa prochaine comparution aura lieu le 6 juin prochain, encore une fois par vidéoconférence.

Il fait face à quatre accusations pour meurtre prémédité, sept pour tentative de meurtre et une pour possession illégale d'une arme à feu. La fusillade a eu lieu dans le pavillon secondaire Dene de l'école communautaire et dans une résidence de cette communauté du nord de la Saskatchewan.

Le jeune avait déjà comparu une première fois le 25 janvier. L'accusé, qui a maintenant 18 ans, ne peut être nommé puisqu'il avait 17 ans au moment des faits.

L'adolescent aurait tué Marie Janvier, 21 ans, une monitrice de l'école ainsi que les frères Drayden et Dayne Fontaine, âgés de 13 et 17 ans. Adam Wood, 35 ans, un enseignant originaire d'Uxbridge en Ontario qui travaillait à l'école depuis septembre, a également perdu la vie.

Sept personnes ont aussi été blessées lors de ces incidents.

La petite communauté de La Loche, située à 606 km au nord-ouest de Prince Albert, compte environ 3000 habitants, la plupart sont membres de la Première Nation Dene Clearwater River.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.