•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nid de pierres, de Tristan Malavoy (Boréal)

Marie-Pierre Roy-Carbonneau : « Le nid de pierres » de Tristan Malavoy
Radio-Canada

Choisi par Marie-Pierre Roy-Carbonneau
Animatrice de C'est pas trop tôt en Estrie
ICI Radio-Canada Première
En semaine de 6 h à 9 h

RÉSUMÉ

Laure et Thomas se sont retrouvés, reconnus. Après les embrasements et les désillusions de la vingtaine, ils décident de quitter la ville et achètent une maison dans le village qui les a vus grandir. Ce retour aux sources marque le début d'une vie nouvelle, faite de promesses. Le temps n'est-il pas venu de songer à mettre un enfant au monde, qu'ils sauront protéger du mal, de toutes ces forces qui nous guettent au-delà de la mort? Mais les morts, les disparus, ne les oublions-nous pas trop vite? N'oublions-nous pas qu'un gouffre peut s'ouvrir au détour du sentier le plus familier? Traversé par des légendes abénaquises d'une sombre beauté, ce roman mêle les voix du passé et du présent, évoque les mystères qui se trament sous la surface – la vie, la mort, l'amour, le temps – et qui tracent, malgré la sécurité mensongère que nous propose le monde actuel, les ultimes frontières de notre présence sur Terre.


EXTRAIT

Ces cérémonies au fond des bois, où des hommes et des femmes appellent ceux passés avant eux, les ancêtres qui ont tracé les chemins, qui ont vécu, chassé, enfanté, avant de retourner à la terre et aux ombres. Cette porte sous les pierres qui permet, quand l'esprit se rend entièrement disponible, quand le rituel est respecté, de parler aux morts et de les entendre.

Extrait de « Le nid de pierres », de Tristan Malavoy

POURQUOI CE LIVRE FAIT PARTIE DES INCONTOURNABLES

Le roman Le nid de pierres évoque un grand sentiment d'apaisement. Ce livre met de côté notre société souvent folle, avide du vide et qui encense le paraître. Thomas et Laure, deux jeunes trentenaires qui quittent Montréal pour revenir vivre dans le village de leur enfance, Saint-Denis-de-Brompton en Estrie, sont vraiment représentatifs de leur génération. Avec en toile de fond la disparition d'un camarade de classe de l'époque, Tristan Malavoy navigue dans les eaux de notre rapport avec la mort, souvent froid et expéditif. Le récit est ponctué de légendes abénaquises, les Abénaquis étant beaucoup plus ouverts et francs avec les notions de mort et de disparition, et dont la culture était vivante d'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, à Saint-Denis-de-Brompton. Le nid de pierres est un roman ancré dans son époque qui laisse une impression de doux à l'âme, même longtemps après avoir terminé la lecture.

Livres

Arts