•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton : cours intensif pour apprendre le cri

Des écritures cries.

Des écritures cries.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Edmonton, un cours intensif gratuit pour l'apprentissage du cri est offert pendant trois jours pour permettre à un groupe d'Autochtones d'apprendre leur langue de leur culture.

« Notre culture, qui nous sommes, c'est dans les racines de la langue », dit Tanya Kappo, qui parle quelques mots de cri. Elle espère en apprendre davantage en passant cette fin de semaine complètement en immersion avec huit autres participants, grâce au programme La Maison de la langue crie.

Pour l'artiste métisse Erin Marie Konsmo, une autre participante, ce projet comble un vide, puisque la préservation des langues autochtones n'est pas une priorité pour les gouvernements. « Il y a des mots qui se perdent. C'est très important pour nous de continuer à faire bouger les choses, même sans le soutien de la Ville ou de l'État », dit-elle. Elle aussi a organisé des retraites similaires en Ontario.

La Maison de la langue crie d'Edmonton est une initiative d'un groupe d'artistes autochtones, le Onaman Collective. Le groupe paie pour les retraites grâce au financement participatif et à la vente de vêtements et de pièces d'art.

La Maison de la langue crie d'Edmonton est une initiative d'un groupe d'artistes autochtones, le Onaman Collective. Le groupe organise cette activité grâce au financement participatif et à la vente de vêtements et de pièces d'art.

D'après un reportage de Josée St-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !