•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le long périple d'un enfant adopté de la RDC au Canada

Seth (à droite) avec ses parents Kyle et Andrea Halstead et son frère Noah.

Seth (à droite) avec ses parents Kyle et Andrea Halstead et son frère Noah.

Photo : Eric Anderson/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après 33 mois d'attente, un petit garçon originaire de la République démocratique du Congo a pu rejoindre sa famille adoptive au Canada. Seth, 2 ans, est arrivé à Saskatoon il y a deux semaines.

Kyle et Andrea Halstead ont commencé les démarches d'adoption d'un enfant de la DRC en 2012. Ils ont reçu la confirmation qu'ils auraient un fils nommé Seth en juillet 2013. Il avait alors seulement trois semaines.

Un long périple

Le couple Halstead dit qu'il s'attendait à avoir Seth dans leurs bras avec un délai maximal de neuf mois. Toutefois en septembre 2013, la RDC a suspendu toutes les adoptions internationales d'enfants en RDC pendant un an.

Après plus de deux ans, Kyle et Andrea Halstead apprenaient qu'ils pouvaient aller chercher leur fils en Belgique en compagnie de deux femmes canadiennes. Cependant, les attentats du 22 mars ont forcé un changement de plan. Le petit a atterri à Montréal le 27 mars, date à laquelle ses parents ont pu le voir pour la première fois.

Seth parle seulement le français, la langue officielle de la République démocratique du Congo. Ses parents anglophones disent qu'ils s'assureront que le petit continue d'apprendre la langue française.

Son frère Noah adopté en Afrique du Sud fréquente une école d'immersion.

Andrea Halstead est heureuse d'avoir son fils Seth avec elle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Andrea Halstead est heureuse d'avoir son fils Seth avec elle.

Photo : Eric Anderson/CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !