•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'intégration des Fransaskois et des Métis discutée à La Cité

Nuno F. Ribeiro, PhD, University of Illinois et Frédéric Dupré, M.A., Agent expérientiel, La Cité universitaire francophone

Nuno F. Ribeiro, PhD, University of Illinois et Frédéric Dupré, M.A., Agent expérientiel, La Cité universitaire francophone

Photo : Rob Kruk/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'intégration de la jeunesse fransaskoise et métisse dans un environnement universitaire était au cœur d'une conférence du Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) jeudi à Regina.

La rencontre s'est déroulée à La Cité universitaire francophone de l'Université de Regina. L'anthropologue Nuno Riberio a mis l'accent sur l'importance des espaces culturels dans les campus pour l'expression des jeunes en milieu minoritaire.

La recherche de Nuno Ribeiro et de Frédéric Dupré a cherché à déterminer si les espaces culturels de l'Université de Regina répondent aux besoins des minorités métisses et francophones.

Le travail des deux chercheurs a démontré que l'accès à des espaces propres à chaque culture, notamment La Rotonde, permet aux étudiants de s'identifier plus facilement à la culture francophone et renforcerait leur identité culturelle.

Frédéric Dupré et Nuno Ribeiro ont d'ailleurs remarqué que la création de tels espaces a engendré un renouveau de la fierté francophone au cours des dernières années.

Nuno Riberio fait valoir qu'une pluralité d'espaces est nécessaire pour que chaque culture se sente à l'aise et pour permettre aux gens d'en apprendre davantage sur ces cultures.

Frédéric Dupré, agent expérientiel à La Cité, souligne qu'un espace attrayant comme La Rotonde permet un mélange pouvant éventuellement mener à des échanges entre les cultures.

« Que ce soit la musique, la nourriture [...] C'est un peu folklorique, mais c'est le premier élément qu'on peut goûter et expérimenter », dit-il.  Selon lui, le succès des échanges culturels repose sur l'accessibilité de ces expériences.

La conférence était présentée dans le cadre du 10e anniversaire du Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !