•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de ressources dédiées au parrainage de réfugiés syriens

Le ministre de l'Immigration John McCallum

Le ministre de l'Immigration John McCallum

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les bureaux qui délivrent des visas canadiens en Jordanie et au Liban compteront bientôt plus d'employés dans l'objectif d'accélérer le traitement des demandes de parrainage de réfugiés syriens.

Le ministre fédéral de l'Immigration, John McCallum, augmente les ressources dans le cadre de la promesse faite aux groupes de parrainage privés, la semaine dernière, de faire venir 10 000 Syriens supplémentaires au pays d'ici la fin de 2016 ou le début de 2017.

Au plus fort du programme libéral de réinstallation de 25 000 Syriens, avant la fin du mois de février, il y avait plus de 500 personnes en poste outremer pour questionner les demandeurs et effectuer des vérifications.

Mais ces ressources ont été réduites une fois le premier objectif de 25 000 réfugiés syriens atteint, entraînant un ralentissement considérable des nouvelles arrivées.

M. McCallum a aussi établi une limite du nombre de demandes de réfugiés syriens qui seraient acceptées cette année, alimentant la frustration de parrains privés ayant recueilli des milliers de dollars pour aider les Syriens.

Le ministre a rencontré certains organisateurs de parrainage à Toronto, jeudi, incluant l'ancien maire John Sewell, qui s'est dit reconnaissant de l'écoute que semble avoir M. McCallum en ce qui concerne les inquiétudes des personnes touchées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !