•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de tuteurs d'anglais à Regina

La bibliothèque de Regina peine à avoir des tuteurs d'anglais pour les réfugiés et immigrants.

La bibliothèque de Regina peine à avoir des tuteurs d'anglais pour les réfugiés et immigrants.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois cents personnes sont sur une liste d'attente de la bibliothèque publique de Regina pour bénéficier de l'aide d'un tuteur d'anglais bénévole.

La responsable de l'engagement communautaire et des programmes du réseau de ces bibliothèques affirme que de 150 à 200 personnes sont prêtes à commencer des cours d'anglais. Nancy MacKenzie dit que le nombre grandissant de réfugiés et d'immigrants explique cette demande des services de langue.

Le directeur des services d'accueil et d'établissement pour les nouveaux arrivants à l'Open Door Society de Regina, Getachew Woldeyesus, explique, de son côté, que la pénurie de tuteurs est cyclique dans la capitale saskatchewanaise, rendant le phénomène difficile à anticiper.

Chaque année, Open Door Society enregistre environ 2000 nouveaux arrivants dans la capitale. Plus de 440 réfugiés syriens sont arrivés depuis décembre.

Nancy MacKenzie lance un appel aux membres du public qui voudraient devenir des bénévoles. Pour y parvenir, il faut suivre une formation de quelques heures, donner des lettres de recommandation et avoir ses antécédents judiciaires vérifiés. La bibliothèque a 220 tuteurs d'anglais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !