•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD peut-il créer 12 000 places en garderie? L'épreuve des faits

garderie

Garderie

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) veut créer 12 000 places en garderie d'ici 2023, une promesse électorale qui a aussi été mentionnée dans le dernier discours du Trône (Nouvelle fenêtre). Son chef, Greg Selinger, affirme qu'il atteindra ce but s'il maintient la cadence actuelle. Est-ce réaliste?

Un texte de Louis-Philippe LeBlancTwitterCourriel

Le NPD promet de créer 12 000 places supplémentaires en garderie, ce qui correspond approximativement au nombre d'enfants présentement en attente sur le registre en ligne des services de garde d'enfants de la province. 

Pour réaliser cette tâche, le NPD dit miser sur le travail déjà effectué. Greg Selinger a affirmé le 3 avril 2016 que son gouvernement a « triplé le nombre de places » en garderie, sans préciser la période visée. Quelques jours plus tard, son attaché politique a précisé par courriel que le « gouvernement NPD a presque doublé » le nombre d'espaces en garderie.

Quelle affirmation est juste?

Vérification faite : on est loin du compte

Selon l'évolution actuelle du nombre de places réglementées en garderie, il faudra plutôt 16 ans au gouvernement pour mettre en place 12 000 places supplémentaires. En moyenne, le gouvernement ajoute environ 750 places par année à son réseau. Dans les dernières années, la cadence a augmenté légèrement avec la création d'environ 800 places par année.

À ce rythme, c'est plutôt 5 500 places qui seront créées d'ici 2023. Si la cadence actuelle est maintenue, il faudra 15 ans pour créer les 12 000 places promises.

Par contre, il faut admettre que le nombre de places en garderie depuis l'arrivée du NPD au pouvoir en 1999 a effectivement presque doublé, mais n'a certainement pas triplé.

Qui plus est, le NPD avait fait une promesse similaire en 2011. Le parti devait créer 6 500 places en garderie en deux ans, mais seulement le tiers de ces places ont finalement été créés dans les délais promis.

Andrew Tod, l'attaché politique de Greg Selinger, a reconnu dans un courriel que l'objectif de créer 12 000 places d'ici 7 ans est « ambitieux ». Le NPD affirme vouloir ouvrir 2 000 espaces supplémentaires par année. Pour ce faire, le NPD dit s'être engagé à dépenser 50 millions de dollars pour construire des espaces de garderie dans les écoles et les communautés.

Il ajoute que la province pourrait obtenir un coup de pouce du nouveau gouvernement fédéral. Les libéraux souhaitent en effet faire renaître de ses cendres une nouvelle mouture de l'ancien programme national de garderies, mort en 2006. Dans le dernier budget fédéral, on propose de dépenser 500 millions de dollars en 2017-2018 pour appuyer l'établissement d'un cadre national pour l'apprentissage et la garde des jeunes enfants (Nouvelle fenêtre).

Élections Manitoba 2016 : section spéciale

Les Manitobains utilisent peu les garderies

Tout cela alors que les Manitobains sont les moins susceptibles d'utiliser des services de garde au pays. Selon des données provenant du dernier recensement de 2011, à peine le tiers des parents manitobains ont eu recours à un service de garde. En comparaison, près de 60 % des parents québécois l'on fait. Il faut préciser que le Québec fait bande à part au pays avec son service de garde subventionné.

Tableau : Pourcentage de parents qui utilisent un service de garde

Pourtant, le Manitoba est l'une des provinces qui dépense le plus en service de garde accrédité. Près de 150 millions de dollars ont été déboursés en service de garde accrédité en 2014, soit 1,3 % du budget total de la province. En comparaison, la Saskatchewan en dépensait 72 millions, ou 0,6 % du budget, la même année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !