•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Niveau de THM élevé : l’eau de Regina potable malgré tout, dit un responsable

L'usine de traitement de l'eau de Buffalo Pound.

L'usine de traitement de l'eau de Buffalo Pound.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un responsable de santé publique affirme que l'eau de Regina n'est pas dangereuse pour la santé, malgré des analyses inquiétantes dont les résultats ont été dévoilés par la Ville mercredi.

Selon des tests annuels sur la qualité l'eau effectués par la municipalité, le niveau de trihalométhanes (THM) dans l'eau de Regina dépasse les limites acceptables.

La limite de THM jugée acceptable par Santé Canada est de 0,1 partie par million, tandis que le niveau décelé à Regina en 2015 était de 0,13 partie par million. Le THM est produit lorsque du matériel organique s'associe avec le chlore utilisé pour désinfecter l'eau.

Le Dr. Maurice Hennink, chef médical adjoint de l'Autorité de santé de Regina Qu'Appelle (RQHR), croit qu'il s'agit malgré tout d'un niveau peu élevé. « En général, je crois que les Réginois peuvent poursuivre leur quotidien », dit-il. « Les niveaux observés présentement ne devraient pas avoir d'impact indu sur la santé. »

Le problème émane du fait que des ruissellements d'eaux amènent des matières organiques dans la rivière Buffalo Pound depuis plusieurs années, selon la directrice du Service des eaux de la ville, Pat Wilson. L'eau des résidents de la capitale provient de cette rivière.

Mme Wilson précise toutefois que le niveau de THM n'est pas un danger pour le public. Sam Ferris, directeur général de l'Agence de la sécurité de l'eau de la Saskatchewan, assure que le niveau serait un danger pour le public si les résidents buvaient de l'eau avec de hauts taux de THM pendant une longue période.

La Ville de Regina fera de la réduction du niveau de THM dans l'eau une priorité, affirme Pat Wilson. Si les membres du public s'inquiètent de la qualité de leur eau, ils peuvent utiliser un filtre au carbone, conseille-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !