•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau favorable au prolongement de la ligne bleue

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En tournée post-budgétaire, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a promis d'appuyer la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec dans le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal. « Si ça demeure la priorité pour la Ville et de la province, oui, nous allons le faire », a-t-il confirmé.

Pour ce faire, Ottawa investira jusqu'à 775 millions de dollars. Cette somme sera injectée sur trois ans, à compter de cette année.

Le prolongement de la ligne bleue s'inscrirait toutefois dans la deuxième phase des investissements du gouvernement fédéral dans les infrastructures du transport collectif. Ottawa prévoit commencer à annoncer des projets dans un an.

« Nous avons élaboré sur deux phases nos investissements en transport collectif, comme nos investissements en infrastructures », a déclaré M. Trudeau de passage dans les locaux de la Société de transport de Montréal (STM).

Si la première phase d'investissements du gouvernement dans le transport collectif est une phase de « réfection, de réparation, de restauration, d'amélioration du parc existant », la deuxième phase sera consacrée à la réalisation de nouveaux projets.

« Le deuxième volet va commencer - on l'espère - dans un an ou deux, donc il va y avoir une juxtaposition [entre les deux phases de travaux] », a indiqué M. Trudeau.

M. Trudeau a précisé que le rôle du gouvernement fédéral était de servir de partenaire « présent, actif pour pouvoir arriver avec le financement nécessaire ».
« C'est les gens d'ici qui savent c'est quoi les priorités. Le gouvernement fédéral va répondre aux priorités locales », a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !