•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un incendie de pneus fait rage depuis deux jours à Saskatoon

La scène de l'incendie dans un entrepôt de pneus du secteur industriel North Corman de Saskatoon mardi.

La scène de l'incendie dans un entrepôt de pneus du secteur industriel North Corman de Saskatoon mardi.

Photo : Albert Couillard/ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des pompiers continuent d'oeuvrer pour éteindre un incendie qui s'est déclaré lundi dans un entrepôt de pneus du secteur industriel North Corman de Saskatoon.

Le feu fait rage dans un bâtiment de Shercom Industries, une entreprise qui recycle du caoutchouc et des pneus usés.

Le service d'incendie a été dépêché sur les lieux vers 19 h lundi. Malgré les efforts, le feu s'est propagé à un autre édifice contenant 9000 kg de caoutchouc déchiqueté et 80 barils de polyuréthane. Mardi, une couverture de mousse a été appliquée sur le deuxième bâtiment, et une partie du brasier a été maîtrisé.

Principal défi : la mobilisation des ressources

Un chef de bataillon du Service d'incendies de Saskatoon, Marc Degirolama, explique que les feux de pneus sont difficiles à éteindre.

Les pompiers sont confrontés à différents défis, dont le temps qu'ils doivent passer sur les lieux, affirme-t-il. Il précise qu'en tout temps de 16 à 20 pompiers sont sur place. Au total, un tiers des pompiers de son bataillon travaillent en rotation pour combattre cet incendie, dit-il.

Près de 140 pompiers, policiers, membres d'équipes médicales et agents de l'environnement ont oeuvré sur les lieux de cet incendie,

Des équipes du ministère de l'Environnement surveillent la qualité de l'air dans le secteur du feu. Mardi, ils ont affirmé qu'elle était à un niveau acceptable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !