•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Francophonie manitobaine : le rapport des États généraux sort mercredi

Bureaux de la Société franco-manitobaine sur le boulevard Provencher

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le rapport des États généraux de la francophonie manitobaine sera publié mercredi matin sur le site Internet de la Société franco-manitobaine (SFM).

Ces États généraux ont eu lieu après que l'ancienne rectrice de l'Université de Saint-Boniface, Raymonde Gagné, et l'ancien président de la SFM, Léo Robert, eurent déposé une proposition qui a été acceptée lors de l'assemblée générale annuelle de la SFM, le 24 octobre 2013.

Organisés entre décembre 2014 et septembre 2015, ils ont permis de récolter des centaines de témoignages au cours de dizaines de cafés citoyens qui ont eu lieu partout dans la province. Un questionnaire en ligne était aussi disponible.

Rédigé par une équipe de l'Université de Saint-Boniface, ce rapport devrait synthétiser les témoignages reçus lors des cafés citoyens. Il sera présenté au public lors d'un grand rassemblement qui aura lieu toute la journée du samedi 23 avril prochain.

Des attentes nombreuses

Plusieurs acteurs de la communauté ont déjà exprimé certaines attentes concernant ce rapport. « En zone rurale, une des grosses préoccupations c'est d'avoir les services et les outils pour être capable de vivre en français de la naissance à la mort, indique la gestionnaire du développement communautaire du réseau communautaire de la SFM, Diane Bazin. Les services dans les secteurs de la santé et de l'éducation sont très importants. »

Les services que les zones rurales voudraient peut-être avoir davantage sont ceux que l'on prend pour acquis en ville parce qu'ils ne sont pas loin.

Diane Bazin

« Nous espérons que les commentaires qu'ont faits les jeunes se refléteront », déclare, pour sa part, la directrice générale par intérim du Conseil jeunesse provincial, Chantal Sorin. « On travaille beaucoup sur la fierté, l'inclusion, reprend-elle. Si c'est ce que les jeunes souhaitent, alors on espère voir cela dans le rapport. »

Les derniers États généraux de la francophonie manitobaine ont eu lieu en 1987-1988. Ils avaient débouché sur sept recommandations.

Manitoba

Francophonie