•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rencontre du Parti progressiste-conservateur du Manitoba interrompue par des manifestants

Le manifestant Riley Mcmurrey exige que Brian Pallister s'exprime sur la question environnementale.

Le manifestant Riley Mcmurrey exige que Brian Pallister s'exprime sur la question environnementale.

Photo : ICI Radio-Canada/Samuel Rancourt

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux Manitobains ont brièvement perturbé le discours du chef progressiste-conservateur Brian Pallister lundi à Winnipeg en montant sur scène et en le questionnant sur l'environnement.

Un texte de Samuel RancourtTwitterCourriel

Deux Manitobains ont brièvement perturbé le discours du chef progressiste-conservateur Brian Pallister lundi à Winnipeg en montant sur scène et en le questionnant sur l'environnement.

Alors qu'ils étaient hués par plus d'une centaine de membres du Parti progressiste-conservateur (PC), Riley Mcmurrey et Natalae Dyck ont critiqué le manque de promesses environnementales de M. Pallister.

« Quels sont vos engagements environnementaux M. Pallister? »

— Une citation de  Riley Mcmurrey, manifestant

M. Pallister a souligné que sous un gouvernement progressiste-conservateur, tous les projets de Manitoba Hydro, dont certains sont critiqués sur le plan environnemental,  feront l'objet d'appel d'offres.

En 2014, Manitoba Hydro avait accordé un contrat d'une valeur allant jusqu'à 85 millions de dollars à la firme de consultants en ingénierie Tetra Tech, et ce, sans appel d'offres. « Nous voulons une agence de gestion de la demande indépendante pour Manitoba Hydro », affirme le chef du PC. 

Manitoba Hydro a soulevé la colère de fermiers et de chefs autochtones avec son projet Bipole III, qui s'étend sur 1400 km le long de la rive ouest du lac Winnipeg. Ces derniers estiment que la construction d'un projet aussi vaste fait courir un risque à leurs terres.

Insatisfait, M. Mcmurrey a confronté M. Pallister sur le projet d'oléoduc Énergie Est. Ce projet d'oléoduc de 4600 km vise à acheminer quotidiennement 1,1 million de barils de pétrole des sables bitumineux albertains jusqu'à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, en passant par le Manitoba.

M. Pallister a esquivé la question en rappelant que le PC a pour priorité de diminuer les taxes des contribuables. « Si je suis élu, je discuterai de ce projet avec mes homologues des autres provinces, dont le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall. »

Des membres du Parti progressiste-conservateur du Manitoba demande au manifestant Riley Mcmurrey de quitter la salle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des membres du Parti progressiste-conservateur du Manitoba demande au manifestant Riley Mcmurrey de quitter la salle.

Photo : ICI Radio-Canada/Samuel Rancourt

Exacerbés, les membres du PC ont hué le manifestant, qui a finalement quitté les lieux. « Nous sommes venus écouter Brian Pallister, dit KP Cheema. Ce n'est ni le lieu ni l'endroit pour nous déranger. »

L'objectif du rassemblement était de solliciter l'engagement des membres du parti à l'approche du scrutin. Les Manitobains sont appelés à se présenter aux urnes le 19 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !