•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : Les progressistes-conservateurs veulent renouveler leur image

Ric McIver chef du Parti progressiste-conservateur et son équipe veulent attirer plus d’électeurs aux prochaines élections.

Ric McIver chef du Parti progressiste-conservateur et son équipe veulent attirer plus d’électeurs aux prochaines élections.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Parti progressiste-conservateur albertain (PC) lance une nouvelle campagne pour redorer son image auprès de l'électorat.

Les progressistes-conservateurs ont subi une défaite cuisante lors des élections de mai 2015. Après plus de 40 ans au pouvoir, ils se sont retrouvés 3e derrière le NPD et Wildrose.

La campagne « Engage », au coût de 50 000 $, a pour but de consulter et de recueillir les commentaires de la population sur le Parti.

Selon le chef intérimaire du Parti Ric McIver, la défaite aux dernières élections provinciales s'explique par le fait que les progressistes-conservateurs ont cessé d'être fidèles aux valeurs des Albertains.

Un an après, il veut renouer avec l'électorat de droite et croit que le dialogue lancé par la consultation publique alimentera la plateforme du parti.

En plus du lancement de sa nouvelle campagne d'engagement, le Parti progressiste-conservateur en a également profité pour présenter ses propositions pour faire des économies dans le budget de la province.

Les progressistes-conservateurs estiment que le gouvernement pourrait réaliser quatre milliards de dollars d'économies en deux ans, par exemple en réduisant le recours aux services d'urgence dans les hôpitaux.

Ric McIver et son équipe lancent leur consultation publique alors que certains groupes travaillent à unir les différents partis de la droite albertaine.

Mardi, à Edmonton, l'ancien animateur de radio Dave Rutherford tiendra une première rencontre publique sur l'union de la droite. De son côté, l'ancien ministre du PC Rick Orman a annoncé la tenue d'un autre rassemblement sur le même sujet le 30 avril à Red Deer.

Des membres du Parti progressiste-conservateur et du Wildrose participent à ces deux initiatives, mais pas les partis eux-mêmes.

D'après le reportage de Laurent Pirot

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !