•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections Saskatchewan : un électeur pouvait voter à plusieurs reprises

Les électeurs de la Saskatchewan se choisissent un nouveau gouvernement lundi

Les électeurs de la Saskatchewan se choisissent un nouveau gouvernement lundi

Photo : John Weidlich/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada s'est rendu compte qu'il était possible de voter plusieurs fois pendant la période de vote par anticipation, qui s'est terminée le 2 avril, et a confronté Élections Saskatchewan sur le sujet.

Les cartes d'électeurs suggéraient jusqu'à sept endroits différents pour aller déposer son bulletin de vote par anticipation. Pour éviter la fraude électorale, Élections Saskatchewan s'assure que l'identité de l'électeur est inscrite dans le registre de scrutin et que son nom est rayé une fois le vote effectué. 

Cependant, le registre n'était vérifié qu'à la fin de la journée pour mettre à jour la liste électorale pour le lendemain. Un électeur pouvait ainsi aller voter dans plusieurs bureaux, sans que les responsables s'en aperçoivent.

Élections Saskatchewan précise que la fraude électorale est illégale. L'organisation affirme que de tels agissements chez les électeurs n'ont jamais été signalés, même si effectivement possibles.

« Nous n'avons pas d'exemples du passé sur lesquels nous baser, mais si de tels incidents étaient rapportés, il y aurait enquête », mentionnait Tim Kydd, directeur principal pour Élections Saskatchewan.

Une problématique présente aussi au fédéral

Lors des élections fédérales de 2015, Radio-Canada rapportait qu'un électeur pouvait se présenter à un bureau de scrutin pour voter par anticipation pour ensuite aller le faire au bureau du directeur de scrutin de sa circonscription.

À la suite de la diffusion de cette nouvelle, une porte-parole d'Élections Canada a souligné qu'il existait une façon de faire un lien entre l'électeur malintentionné et son bulletin de vote, bien que les directeurs de scrutin n'en soient pas nécessairement au courant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !