•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déficit budgétaire : les solutions préférées des Saskatchewanais 

Le gouvernement de la Saskatchewan a publié son budget pour l'année financière 2015-2016.

Le gouvernement de la Saskatchewan a publié son budget pour l'année financière 2015-2016.

Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Saskatchewanais sont prêts à faire certains choix, mais pas d'autres, pour réduire le déficit budgétaire de la province, selon les données de la Boussole électorale.

En tout, 38 % des électeurs de la province seraient plutôt ou fortement d'accord pour réduire ce déficit, même si cela entraînait le congédiement de fonctionnaires, et 34 % accepteraient même une hausse de leurs taxes et de leurs impôts.

Par contre lorsqu'il est question de santé et d'éducation, les Saskatchewanais sont beaucoup moins enclins à négocier leur acquis.

Environ trois quarts des répondants sont plutôt ou fortement en désaccord avec l'idée de réduire le déficit budgétaire de la province si cela devait entraîner des compressions dans les services de santé ou en éducation.

MÉTHODOLOGIE

Les informations présentées reposent sur les réponses de 11 657 personnes qui ont participé à la Boussole électorale entre le 7 et le 30 mars 2016. À la différence des sondages, les répondants de la Boussole électorale ne sont pas présélectionnés.

Tout comme dans un sondage cependant, les données proviennent d'un échantillon non aléatoire de la population; elles ont été pondérées de manière à les rapprocher de celles d'un échantillon représentatif de la population réelle de la Saskatchewan selon les données du recensement et d'autres estimations démographiques. Les facteurs de pondération sont le lieu de résidence, le sexe, l'âge, le niveau d'instruction, la profession, la religion, le degré de religiosité et le degré de mobilisation civique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !