•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val Rita : la fermeture de l'école officialisée

Rencontre sur l'avenir de l'école Ste-Rita de Val Rita.

Photo : Sophie Houle-Drapeau

Radio-Canada

Une vingtaine de personnes ont assisté à la dernière rencontre publique du comité des installations de l'École catholique Ste-Rita hier soir. L'école élémentaire de Val Rita fermera ses portes à la fin de l'année scolaire.

Un texte de Sophie Houle-DrapeauTwitterCourriel

Jeremy Lepage du Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières a eu la tâche d'expliquer la nouvelle : le nombre d'élèves ne cesse de diminuer. Une quarantaine d'élèves fréquentaient l'école en 2008-2009 alors qu'ils étaient 23 en 2013-2014.

Les installations et l'avenir de l'école sont à l'étude depuis ce moment.

La proximité de Kapuskasing

Dans les dernières années, plusieurs parents ont décidé d'envoyer leur enfant à Kapuskasing qui se trouve à 10 minutes en voiture.

La présidente du comité des parents, Roxanne Courchaine, explique que la plupart des parents travaillent à Kapuskasing, et qu'il y a aussi plus d'activités pour les jeunes.

Josée Roy a deux enfants qui ont fréquenté l'école Ste-Rita. Elle juge la fermeture malheureuse, mais note qu'il ne reste plus que 10 élèves à Ste-Rita. Elle-même a choisi d'envoyer ses enfants à Kapuskasing.

Carole Lessard a fréquenté l'école Ste-Rita. Elle y a envoyé ses enfants et, aujourd'hui, son petit fils est l'un des 10 élèves restants : « Je trouve ça bouleversant que l'école ferme parce qu'on aurait assez d'enfants dans le village pour garder notre école ouverte. »

Des subventions inaccessibles

École Ste-Rita de Val RitaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Sophie Houle-Drapeau

Le ministère de l'Éducation de l'Ontario verse des subventions aux écoles élémentaires rurales éloignées afin d'en assurer la pérennité. Elles doivent toutefois être situées à au moins 20 kilomètres de l'école élémentaire la plus proche relevant du même conseil scolaire. Ce n'est pas le cas l'école Ste-Rita.

C'était le même cas avec Moonbean et Fauquier. Maintenant que Fauquier est fermée, Moonbeam bénéficie des octrois supplémentaires.

Bernard Laberge, conseiller scolaire

Le conseil scolaire ignore ce qui adviendra du bâtiment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Éducation