•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une avalanche fait deux blessés au Yukon

photo de l'avalanche

L'avalanche d'une taille de 2,5 sur 5 est considérée par Avalanche Canada assez importante pour tuer quelqu'un.

Photo : Yukon Avalanche Association

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux skieurs ont été partiellement ensevelis par une avalanche au Yukon mercredi matin vers 9 h 15. Les skieurs, transportés à l'Hôpital général de Whitehorse, s'en sont sortis avec des blessures mineures seulement.

Les sept skieurs de la région d'Ottawa étaient expérimentés et bien préparés pour faire face à un tel incident. Le groupe fréquentait les pentes du Yukon depuis une semaine.

« On a été très chanceux »

Gaétan Martel et Paul Goulet se considèrent très chanceux de s'en être sortis.

Au moment de l'avalanche, Gaétan Martel se trouvait toujours en ascension, près du sommet de la montagne, lorsque la coulée de neige est survenue. Le tout s'est fait très vite, dit-il.

« Il y a eu en fait trois avalanches qui se sont déclenchées l'une après l'autre. [...] J'ai réussi à me protéger le visage. Quand tout s'est arrêté, j'avais un bras et la tête sortis de la neige, tout le reste était enseveli. »

« On essaie de rester en surface, on voit un peu de lumière, on perd la lumière. »

— Une citation de  Gaétan Martel, skieur

Gaétan Martel s'est empressé de se dégager avec sa pelle et de vérifier l'état de ses camarades. « On sait pas s'il y a des gens qui sont en pire situation que nous. C'est l'inquiétude qui nous ronge pendant un moment »

« Est-ce que je vais retourner en ski de touring? Ce sera à décider plus tard. Pour l'instant je me dis que oui, mais ce sera à discuter avec ma famille aussi. Cette fois-là, j'ai été chanceux, mais est-ce qu'il y aura une prochaine fois? »

— Une citation de  Gaétan Martel, skieur

Gaétan Martel admet qu'il aurait peut-être fallu faire tester la neige, un oubli qu'il qualifie d'erreur, tout en se demandant si cela aurait changé quoi que ce soit à la situation. Le groupe avait vérifié le bulletin d'avalanche la veille qui qualifiait le risque de modéré, et ne savait pas qu'il avait plu dans le secteur.

Des conditions de neige précaires partout

de nombreuses voitures sont stationnées le long de la route près de Log Cabin
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le secteur de Log Cabin était particulièrement bien fréquenté au cours de la fin de semaine de Pâques.

Photo : Minnie Clark

L'avalanche s'est déclenchée sur le flanc nord-est de la montagne du secteur Log Cabin, le long de la route Klondike Sud en direction de l'Alaska. Ce secteur est particulièrement fréquenté par les motoneigistes et les skieurs.

Le prévisionniste d'avalanches James Floyer affirme que des précipitations de neige mardi se sont transformées en pluie durant la nuit, ce qui a engorgé la neige d'eau et fragilisé le manteau neigeux. L'intensité de l'avalanche a été évaluée à 2,5 sur 5, ce qui est assez important pour tuer quelqu'un.

« Ma préoccupation est que ce ne soit pas un incident isolé. Considérant que les conditions [de neige] sont assez généralisées, je peux voir ce genre d'avalanche être déclenché ailleurs dans le col White ou la vallée Wheaton. »

— Une citation de  James Floyer, Avalanche Canada

Mardi, Avalanche Canada a publié un avertissement public spécial en raison des températures chaudes pour tous les secteurs de la Colombie-Britannique et du Yukon. L'avertissement sera réévalué avant la fin de semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !