•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mort de Jean Lapierre citée dans 72 pays

Le chroniqueur politique Jean Lapierre lors de son passage à l'émission Médium large.

Le chroniqueur politique Jean Lapierre lors de son passage à l'émission Médium large.

Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Radio-Canada

La mort tragique du chroniqueur politique Jean Lapierre a provoqué un véritable raz-de-marée médiatique. La nouvelle a été citée dans les médias traditionnels de 72 pays. Toutefois, la notoriété de l'ancien politicien a pris le dessus sur la nouvelle de l'écrasement d'avion qui a causé un total de sept morts.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

Le président d'Influence Communication constate que depuis 24 heures, il s'agit du sujet qui a été le plus traité dans les médias traditionnels du Québec et du Canada. Il s'agit aussi du sujet le plus cité, hier après-midi, dans les médias sociaux au Québec et au Canada.

Les médias traditionnels de 72 pays ont traité du décès de Jean Lapierre. Planète avec les endroits  où le sujet a été traitéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les médias traditionnels de 72 pays ont traité du décès de Jean Lapierre

Photo : courtoisie : Influence communication

Jean-François Dumas croit que c'est l'intérêt pour l'ancien homme politique et ses propos colorés qui expliquent le phénomène. « Quand on analyse les retombées ou l'impact des chroniqueurs politiques au Québec, depuis les 10 dernières années, sans l'ombre d'un doute, Jean Lapierre a été le chroniqueur politique le plus cité au Québec. Donc, son travail, ses réflexions, ses observations, quel que soit le média où il les faisait », dit-il.

Exemples d'articles internationaux qui ont parlé de la mort de Jean LapierreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Exemples d'articles internationaux qui ont parlé de la mort de Jean Lapierre

Photo : courtoisie : Influence communication

Pour M. Dumas, cette situation n'est pas inhabituelle. Toutefois, ce qui est particulier, c'est l'unanimité dans les commentaires des gens, quelle que soit leur couleur politique. « Personne n'est indifférent aujourd'hui au travail, à la carrière et à la vie de Jean Lapierre », ajoute-t-il.

Il a développé un style de chronique, une couleur qui lui était très propre, très particulière et tout ça a fait en sorte que c'est un incontournable.

Jean-François Dumas, président, Influence Communication

Par contre, même si les six autres personnes ayant péri dans l'écrasement sont mentionnées dans les articles, ils ne font pas partie du coeur des nouvelles. Jean-François Dumas appelle cela la « couverture collatérale ». « On parle du fait que c'est Jean Lapierre qui est un ancien politicien, qui est un homme des médias très connu, qui est disparu dans une tragédie aérienne. »

Et évidemment, en à-côté, on mentionne qu'il y a également d'autres personnes qui sont également décédées.

Jean-François Dumas, président, Influence Communication

Médias sociaux

Une page en mémoire de Jean Lapierre a été créée sur Facebook.

Les mots-clics qui font référence à Jean Lapierre ont été très utilisés dans les 24 dernières heures. Les internautes les utilisent pour se souvenir une dernière fois de l'ancien politicien. #Lapierrisme fait référence aux expressions particulières de l'ancien ministre. Il y a aussi #SalutSalut, une signature typique de l'ancien chroniqueur. Il y a aussi #jeanlapierre qui a surtout été utilisé par les médias dans les dernières heures.

Caricatures

Les caricaturistes ont aussi fait parler leur crayon, avec des dessins réalisés dans le respect.

Caricatures en la mémoire de Jean LapierreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Caricatures de Fleg (à gauche) et Ygreck (à droite)

Caricatures en lmémoire de Jean LapierreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Caricatures de Serge Chapleau(à gauche) et Bado (à droite)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Société