•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La victime du sixième meurtre de l’année à Ottawa prise dans un tir croisé

Une femme perd la vie à Ottawa à la suite de la fusillade de dimanche

La victime de la fusillade survenue dimanche à Ottawa a finalement succombé à ses blessures la nuit dernière, a laissé savoir mercredi matin la police d'Ottawa.

Christina Voelzing, une étudiante de 24 ans du Collège Algonquin, avait été grièvement blessée par balle, tôt le matin de Pâques, dans le quartier Bells Corners, sur le croissant Sonnet, à proximité de la promenade Moodie et du chemin Old Richmond.

L'Unité des crimes majeurs de la police d'Ottawa poursuit son enquête dans cette affaire, qui est devenue le sixième meurtre à survenir sur le territoire d'Ottawa en 2016. Six meurtres en trois mois, alors qu'on en compte six pour toute l'année 2015.  

Le nombre de meurtres à Ottawa depuis les 5 dernières années. Photo : Radio-Canada

Mardi, les autorités révélaient que, même s'il ne s'agissait pas d'un incident aléatoire, la victime n'aurait peut-être pas été la cible.

Le fil des événements

Selon CBC, tôt en matinée dimanche, un homme armé aurait tenté de défoncer la porte de l'immeuble du croissant Sonnet où habitait la victime.

Le colocataire de Christina Voelzing, se serait présenté à l'entrée et aurait été menacé par un homme armé. La victime aurait voulu s'interposer entre son colocataire et l'homme armé. Une quatrième personne, également armée, serait arrivée sur les entrefaites.

C'est à ce moment-là que Christina Voelzing aurait été atteinte de plusieurs coups de feu, entre 3 et 6 au total. Les policiers tentent de déterminer d'où provenaient les tirs.

Les policiers se veulent rassurants. La ville d'Ottawa est sécuritaire. Le sergent d'état major par intérim, Darren Vinet:

Aucune arrestation n'a eu lieu à la suite des événements. La police a toutefois saisi un véhicule.

Toute personne détenant des informations dans cette affaire est priée de communiquer avec le Service de police d'Ottawa.

Un prix pour lui rendre hommage

Benjamin Roebuck est le coordonateur du programme de Victimologie au Collège Algonquin.Benjamin Roebuck est le coordonateur du programme de Victimologie au Collège Algonquin. Photo : ICI Radio-Canada

Christina Voelzing était étudiante au Collège Algonquin en victimologie, un programme d'étude de la psychologie et du comportement des victimes de crimes, avec seulement 37 élèves.

La victime devait obtenir son diplôme en avril.

Pour lui rendre hommage, ses collègues et le coordonnateur du programme de victimologie, Benjamin Roebuck, ont décidé de créer un prix. Ce dernier sera remis annuellement à un étudiant qui, comme Christina, démontre de l'enthousiasme, de la générosité et de la passion pour le programme de victimologie.

Ottawa-Gatineau

Justice et faits divers