•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle opposition à la réembauche de Bernard Roy

Un élève dans une salle de classe

Un élève dans une salle de classe

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des parents d'élèves du Conseil des écoles fransaskoises (CEF) ont publié une lettre publique dans laquelle ils demandent au Conseil scolaire fransaskois (CSF) de renoncer à la réembauche de Bernard Roy au poste de directeur de l'éducation.

« Nous sommes fortement de l'avis que la décision de réembaucher l'ancienne direction n'est pas justifiable étant donné son bilan à la tête du CEF de 2009 à 2014 », peut-on lire dans la missive.

Dans ce document (Nouvelle fenêtre), qui s'appuie sur la pétition lancée il y a quelques semaines, les parents interpellent le CSF avec une liste exhaustive de raisons pour lesquelles ils s'opposent à cette nomination. Ils citent notamment une perte de confiance des parents dans la capacité du CSF à gouverner les écoles et le déficit accumulé au cours des dernières années.

Les parents invitent, par ailleurs, d'autres parents à signer la lettre en inscrivant le nom de leur enfant et son école.

« À notre avis, la seule solution positive qu'il vous reste à faire c'est de rouvrir le poste et de recommencer le processus d'embauche de la direction générale », conclut la pétition.

Dans un message envoyé à Radio-Canada mardi, le CEF a fait savoir, pour sa part, que le processus de réembauche de Bernard Roy « suit son cours ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !