•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traversier de Yarmouth : l'opposition dénonce l'entente conclue avec Bay Ferries

Traversier
Le traversier Cat Photo: Bay Ferries
Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur de la Nouvelle-Écosse, Jamie Baillie, croit que la facture sera plus importante que prévu pour ressusciter le projet de traversier entre Yarmouth et Portland, aux États-Unis.

M. Ballie ajoute que ce sont les contribuables qui devront payer la facture.

Jeudi, le gouvernement provincial a annoncé un investissement de plus de 32 millions de dollars au cours des deux premières années, ce qui inclut des rénovations au traversier et au terminal maritime.

Le contrat entre Bay Ferries Ltd. et la province est d'une durée de 10 ans.

Selon l'entente, la Nouvelle-Écosse accepte de payer une subvention de fonctionnement pour chaque année où le traversier est en service, soit un montant équivalent au déficit budgétaire du service.

Le gouvernement McNeil s'est fait flouer.

Jamie Baillie, chef du Parti conservateur

« Je n'accepte pas que ce soit la meilleure entente trouvée. C'est une mauvaise entente pour les contribuables. Ça va coûter beaucoup trop d'argent. »

Il ajoute que ce service de traversier n'offrira pas d'emplois aux Néo-Écossais. « Les Néo-Écossais ne travailleront pas sur le navire, il sera entretenu et servi par une équipe des États-Unis. »

Le chef du Parti conservateur est également fâché que les camions ne soient pas admis sur le traversier. « C'est un nouvel obstacle pour les industries néo-écossaises, comme l'industrie du homard », lance-t-il.

Les traversées devraient commencer vers le 15 juin. La saison se terminera à la fin de septembre.

Acadie

Politique