•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'éducation continue de diviser les chefs de partis saskatchewanais

Chargement de l’image

Le chef du NPD Cam Broten était de passage à Saskatoon samedi.

Photo : Trevor Bothorel/ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Cam Broten, a profité d'une activité de décoration d'œufs de Pâques samedi pour réitérer ses promesses en éducation, de la maternelle à la 12e année.

Cam Broten a promis de mettre fin à l'écart 51,3 millions de dollars en éducation entre le budget initial du gouvernement Wall et les prévisions au troisième trimestre.

Il est aussi revenu sur l'annonce de possibles mises à pied à la Division scolaire Praire Spirit, qui comprend 45 écoles autour de Saskatoon. La division scolaire a annoncé cette semaine qu'il lui faudrait trois millions de dollars supplémentaires pour boucler son budget 2016-2017.

S'il est élu, le NPD promet d'embaucher 300 enseignants et 300 assistants supplémentaires et d'augmenter les investissements en petite enfance de 50 %.

Une réduction qui ne touche pas les salles de classe, selon Brad Wall

Le chef du Parti saskatchewanais, Brad Wall, a pour sa part souligné que le financement alloué à l'éducation avait augmenté chaque année depuis 2007.

Il a affirmé que la réduction de 51 millions dans le budget concernait l'administration et ne touchait pas les services directs aux élèves dans les salles de classe.

Selon lui, la Division scolaire Prairie Spirit a agi prématurément en annonçant des mises à pied. Il a souligné que leur financement avait augmenté de plus de 30 % depuis 2007, alors que l'augmentation des inscriptions se chiffre environ à 20 %.

« Ils parlent de mettre à pied des enseignants et des assistants, mais je n'ai pas vu la division scolaire annoncer des compressions dans leurs propres dépenses administratives », a-t-il affirmé.

Les élections auront lieu le 4 avril prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !