•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Pays-Bas arrêtent un présumé terroriste français

Les drapeaux belges ont été mis en berne devant l'hôtel de ville de Rotterdam après les attentats de Paris (23 mars 2016)

Les drapeaux belges ont été mis en berne devant l'hôtel de ville de Rotterdam après les attentats de Paris (23 mars 2016)

Photo : Getty Images / LEX VAN LIESHOUT

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La police des Pays-Bas a appréhendé un Français âgé de 32 ans dans la ville portuaire de Rotterdam à la demande des autorités françaises, qui le soupçonnent d'avoir pris part à la planification d'un attentat terroriste.

Les voisins de résidences situées dans deux rues différentes ont été évacués, dimanche, durant l'intervention de l'unité antiterroriste, qui a aussi arrêté trois autres individus.

Dans un communiqué publié dimanche, le bureau du procureur national des Pays-Bas a précisé que les forces de l'ordre françaises avaient présenté leur requête vendredi après avoir découvert l'existence du suspect durant une enquête.

Le porte-parole du bureau, Wim de Bruin, a refusé de donner davantage de détails à propos de cette enquête, faisant valoir qu'elle relevait des autorités françaises.

Le présumé terroriste, dont le nom n'a pas été révélé, devrait être extradé sous peu vers la France.

Selon une source policière française, l'homme de 32 ans aurait été mandaté par le groupe armé État islamique pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket, interpellé jeudi près de Paris. Il aurait déjà séjourné en Syrie. Agence France-Presse

Trois autres hommes ont été placés en détention à la suite de l'opération policière de dimanche, soit deux d'origine algérienne et un autre dont l'identité n'a pu être établie dans l'immédiat.

M. de Bruin a indiqué que le trio avait été épinglé relativement à une enquête néerlandaise, sans toutefois fournir davantage de renseignements.

Les raids aux Pays-Bas se sont déroulés au moment où l'Europe traverse une période particulière tendue dans la foulée des attentats qui ont fait 31 morts et 270 blessés à Bruxelles le 22 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !