•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager la forêt avec les animaux

Ours et oursons en hibernation

Ours et oursons en hibernation

Photo : Parc Algonquin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des spécialistes de la faune et de la flore ont rappelé l'importance de bien savoir partager la forêt avec les animaux, lors de cette première longue fin de semaine du printemps.

Le beau temps a attiré les randonneurs, mais même si la neige n'a pas encore fondu en montagne, certains ours sont déjà sortis de leur tanière.

« À ce temps-ci de l'année les amateurs de plein air ne pensent probablement pas aux ours, explique le biologiste Jay Honeyman, qui travaille pour le ministère de l'Environnement et des Parcs. Ils doivent pourtant y penser parce que certains ours sont déjà dehors. »

La plupart des randonneurs sont des Albertains qui connaissent bien l'arrière-pays des Rocheuses. Habitués, ils disent ne pas être effrayés par la possibilité de rencontrer un ours.

« Étant Calgarienne, ce n'est pas vraiment une crainte pour moi, affirme la randonneuse Carla McIver. J'ai eu des rencontres avec les ours et je n'ai jamais eu quelque chose de négatif. Je me tourne et me retourne et je ne pense pas que les ours sont intéressés par les humains. »

Selon Jay Honeyman, les ours ne s'intéressent pas aux humains, tant qu'ils ne sont pas surpris, tant qu'ils ne sont pas surpris, les ours ne s'intéressent pas à la vie humaine. « La majorité des rencontres avec des ours sont bénignes, dit-il. L'ours vous voit, vous voyez l'ours, chacun recule et c'est la fin de l'histoire. »

L'une des périodes les plus risquées de l'année est à la sortie des oursons et de leur mère des tanières au mois de mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !