•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille Ford pense à la succession de Rob Ford au conseil municipal

Doug Ford en entrevue à CBC

Doug Ford en entrevue à CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un membre de la famille de Rob Ford pourrait être candidat à la succession du conseiller municipal de Toronto, qui est mort mardi des suites d'un cancer.

« C'est encore trop tôt, mais vous savez, nous nous sentons vraiment responsable d'aider les gens d'Etobicoke Nord ou n'importe qui dans la ville et de perpétuer l'héritage [de Rob Ford] d'aider les gens », a dit Doug Ford, le frère de l'ex-maire de Toronto en entrevue à CBC.

Doug Ford a déjà représenté ce quartier de Toronto au conseil municipal de 2010 à 2014 alors que Rob Ford était le maire de la ville.

Il n'a toutefois pas précisé quel membre de la famille pourrait se présenter.

Doug ou Michael Ford?

Le neveu de Rob Ford, Michael, à son arrivé à l'hôpitalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le neveu de Rob Ford, Michael, à son arrivé à l'hôpital

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Doug Ford n'est, en effet pas le seul membre de la famille qui a une expérience en politique. Son neveu, Michael Ford, âgé d'une vingtaine d'années, est conseiller scolaire au conseil public anglais de Toronto.

En 2014, il s'était présenté dans le quartier Etobicoke Nord et faisait la course en tête jusqu'à ce qu'il se désiste pour laisser la place à son oncle Rob Ford, qui avait dû abandonner la course à la tête de la ville à cause de son cancer. Doug Ford avait alors repris le flambeau et s'était présenté à sa place.

Ce que dit la loi

Selon la loi provinciale, les conseillers municipaux devront déclarer le siège de Rob Ford vacant lors de l'une des deux prochaines réunions du conseil municipal, prévues les 30 et 31 mars et 3 et 4 mai. Ils auront alors 60 jours pour décider de nommer un successeur ou de déclencher une élection partielle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !