•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentats de Bruxelles : un septième suspect arrêté

Des forces spéciales de la police belge ont participé aux opérations de dimanche soir, à Bruxelles.
Des forces spéciales de la police belge ont participé aux opérations de dimanche soir, à Bruxelles. Photo: Yves Herman / Reuters
Reuters

La police belge a arrêté un homme qui figurait sur des images de vidéosurveillance en compagnie de Khalid el Bakraoui, le kamikaze du métro de Bruxelles, rapporte vendredi la Radio télévision belge francophone (RTBF).

Selon le journal De Standaard, l'homme, dont le nom n'a pas été divulgué, a été reconnu par un policier sur des images de surveillance.

Le parquet fédéral doit communiquer des détails dans la journée, disent la RTBF et le quotidien flamand.

Cette arrestation, qui aurait eu lieu à Forest, selon des informations de la RTBF, est la septième après les six interpellations auxquelles la police belge a procédé jeudi soir.

Rien n'a été dit sur leur identité.

Le parquet belge précise que des perquisitions ont été menées dans les communes de Schaerbeek, dans le nord de l'agglomération bruxelloise, et de Jette (ouest) ainsi que dans le centre de la capitale belge.

D'après des médias belges, ces opérations ont débuté peu avant 21 h, heure locale, et ont mobilisé d'importants moyens avec déploiement d'unités spéciales d'intervention et d'un hélicoptère.

Les trois membres du commando qui a attaqué mardi matin l'aéroport de Bruxelles-Zaventem étaient partis de Schaerbeek. Deux d'entre eux, Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui, se sont fait exploser sur place. Le troisième homme, qui apparaît vêtu d'une veste claire et d'un chapeau sur les images filmées par les caméras de surveillance, est en fuite.

Un troisième kamikaze, Khalid El Bakraoui, frère d'Ibrahim, s'est fait exploser une heure plus tard à la station de métro de Maelbeek.

Un autre homme, filmé à ses côtés dans le métro, est aussi recherché par les forces de sécurité.

International