•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : soulagement des changements apportés à l'assurance-emploi

Un reportage de François Vigneault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement fédéral a profité du dépôt de son budget pour annoncer des mesures qui visent à améliorer le programme d'assurance-emploi. Ottawa souhaite entre autres diminuer le temps d'attente pour les prestataires.

Des données rendues publiques la semaine dernière indiquent que les Canadiens qui ont perdu leur emploi doivent attendre souvent plus d'un mois avant de savoir s'ils sont admissibles à l'assurance-emploi.

Pour le prestataire d'assurance-emploi, Jean-Baptiste Bezeau, équilibrer un budget personnel n'est pas toujours facile.

Le résident de l'île Miscou, au Nouveau-Brunswick, ajoute qu'il est encore plus ardu de joindre les deux bouts lorsque les revenus sur lesquels on compte prennent du retard.

« Ça pris deux mois, décembre pas d'assurance-chômage, janvier pas d'assurance-chômage », lance Jean-Baptiste Bezeau.

C'est une erreur commise par son employeur à Fort McMurray sur sa cessation d'emploi qui est à l'origine du retard. On avait coché la case « quitter » au lieu de celle de « manque d'emploi. »

Il en avait d'ailleurs rapidement avisé un agent de l'assurance-emploi.

« Comment ça se fait qu'ils ont pris six semaines à me contacter pour dire Monsieur Bezeau, on attend encore votre licenciement de l'Alberta. »

— Une citation de  Le prestataire d'assurance-emploi, Jean-Baptiste Bezeau.

Jean-Baptiste Bezeau a finalement reçu ses premiers chèques d'assurance-emploi et la situation s'est régularisée deux mois plus tard.

« L'électricité arrive, ton chauffage, tu as la nourriture... Tes paiements sortent et ça te prend de l'argent. Si tu n'as pas, bien ça va mal et lorsque tu ne peux pas aller travailler parce qu'il n'y a pas d'emplois, ça va encore plus mal », lance-t-il.

Comme promis durant la campagne électorale, les libéraux ont annoncé des mesures pour bonifier le programme d'assurance-emploi, entre autres en ce qui a trait au temps d'attente.

L'ancien député néo-démocrate, Yvon Godin, a longtemps milité pour améliorer le programme d'assurance-emploi pendant ses 18 ans comme député. Il accueille les changements annoncés par les libéraux avec optimisme.

« C'est des changements positifs, je souhaite la bienvenue à ces changements-là », dit-il.

Bien que beaucoup reste à faire selon lui, il salue le plan du Fédéral d'ajouter de la main-d'oeuvre supplémentaire dans les centres d'appels de l'assurance-emploi.

« Essayer de pouvoir avoir quelqu'un au téléphone, c'est pèse sur le un, pèse sur le deux, pèse sur le trois, pèse sur le quatre et là tu l'as perdu. Ça prend des humains à l'autre bout de la ligne. »

— Une citation de  L'ancien député néo-démocrate, Yvon Godin.

Parmi les autres mesures pour aider les chômeurs, le gouvernement fédéral s'engage à réduire de deux à une semaine le temps d'attente pour les premières prestations d'assurance-emploi, et ce à compter de janvier prochain.

Un étudiant soulagé

L'étudiant Guillaume Deschênes-Thériault a combattu la réforme du programme de l'assurance-emploi depuis son entrée en vigueur. Il se réjouit des changements annoncés dans le budget.

« Je peux penser à deux des points principaux qui m'inquiétaient beaucoup avec l'ancienne réforme des conservateurs. C'était qu'il fallait accepter des emplois moins bien rémunérés et à une heure de route. On craignait à la longue un appauvrissement des gens, ainsi que peut-être certaines personnes décideraient de déménager [...] Ce sont deux grosses inquiétudes qu'on avait qui ont été écoutées et retirées dans ce budget », a souligné M. Deschênes-Thériault lors d'une entrevue accordée à l'émission Le réveil Nouveau-Brunswick, de Radio-Canada Acadie.

Guillaume Deschênes-Thériault se réjouit aussi du fait que le budget prévoit plus de fonds pour Service Canada afin d'améliorer les services aux usagers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie