•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélanie Joly n'entend pas se mêler de l'avenir de la tour de Radio-Canada

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, à la Chambre des communes

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, à la Chambre des communes

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, refuse de se prononcer sur la valeur patrimoniale de la tour de Radio-Canada à Montréal et sur ses préférences quant à son avenir.

Le gouvernement « a une responsabilité historique » par rapport à la bâtisse qui a été mise en vente, mais Radio-Canada a également « une indépendance », a-t-elle fait valoir en mêlée de presse, mercredi.

Ultimement, il reviendra donc à la société d'État de prendre une décision après avoir étudié « tous les scénarios » concernant l'avenir de la tour, a insisté Mme Joly.

Lorsqu'on lui a demandé si, comme titulaire du ministère du Patrimoine, elle jugeait que la tour devrait rester debout ou si elle avait une valeur patrimoniale, elle n'a pas voulu commenter. Elle a soutenu que le plus important était de s'assurer d'avoir un milieu de travail de qualité « qui puisse répondre aux besoins du numérique ».

« Pour nous, vraiment, le plus important c'est que ça soit un milieu de travail de qualité, qui puisse répondre aux besoins du numérique. »

— Une citation de  La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) a demandé il y a un mois l'intervention du gouvernement fédéral afin qu'il ordonne à la haute direction de la société d'État de mettre de côté son plan de vendre son siège social dans l'est de Montréal.

La présidente du SCRC, Johanne Hémond, a dit trouver tout à fait « incompréhensible » de voir la haute direction s'« acharner » à vouloir vendre un patrimoine appartenant à tous les Canadiens, alors que le nouveau gouvernement réinvestit dans le diffuseur public.

675 millions de dollars sur 5 ans

Mélanie Joly s'est justement réjouie des investissements de 675 millions de dollars sur 5 ans pour Radio-Canada confirmés, mardi, dans le budget du ministre des Finances, Bill Morneau.

« Ça fait 30 ans qu'il n'y a pas eu un investissement aussi important en arts et en culture et on peut même dire qu'on est un des seuls pays au monde à investir aussi massivement en arts et en culture, alors on est très content », a-t-elle affirmé après la réunion du caucus libéral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !