•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs promettent d'accélérer les projets d'atténuation des inondations

Le chef du Parti progressiste-conservateur Brian Pallister sur les berges du lac Manitoba, à Saint-Laurent.

Le chef du Parti progressiste-conservateur Brian Pallister sur les berges du lac Manitoba, à Saint-Laurent.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Parti progressiste-conservateur Brian Pallister promet d'accélérer la construction d'un canal de déversement au nord du lac Manitoba si son parti forme le prochain gouvernement.

Lors d'une conférence de presse organisée à Saint-Laurent, une municipalité durement touchée par les inondations de 2011, Brian Pallister a accusé le Nouveau Parti démocratique (NPD) de « traîner la patte » dans l'exécution du projet de 495 millions de dollars annoncé l'an dernier.

« Le NPD promet ce canal depuis des années et des années, et n'a toujours rien construit, dit le chef conservateur. Nous nous engageons à le construire : voilà la différence entre nos deux partis. »

Brian Pallister dit que la construction d'un canal permanent pour contrôler les niveaux du lac Manitoba est une « priorité absolue » et promet que le canal sera terminé d'ici cinq ans si son parti parvient au pouvoir.

Élections Manitoba 2016 : section spéciale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !