•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas moins de 34 enfants de Kashechewan ont une infection cutanée

L'enfant de 5 mois a des irritations et des lésions sur tout le corps.

L'enfant de 5 mois a des irritations et des lésions sur tout le corps.

Photo : Derek Stephen/Facebook

Radio-Canada

Santé Canada confirme que des enfants de Kashechewan qui ont été évacués plus tôt cette semaine souffrent d'infections cutanées.

Un texte de Patricia SauzèdeTwitterCourriel

Mardi, Santé Canada a évacué des enfants du village de Kashechewan, dans le nord de l'Ontario après la mise en ligne, en fin de semaine, de photos d'enfants couverts de plaies et d'irritations cutanées.

Jusqu'à 34 enfants démontrent des problèmes de peau dans la communauté. Certains ont l'impétigo, d'autres ont de l'eczéma ou la gale.

Le sous-ministre adjoint responsable pour les Premières Nations à Santé Canada, Keith Conn, est sur les lieux pour rencontrer les experts de la santé.

« J'ai rencontré l'équipe médicale sur place. Le docteur Green a rencontré au moins 18 enfants. Ils ont tous des infections cutanées semblables. »

Il précise qu'aucun cas n'est grave. L'impétigo, une dermatose d'origine bactérienne, est très fréquent chez l'enfant.

Causes multiples

Des élus de la région avaient d'abord cru à un problème avec le système de traitement des eaux dans la communauté. Santé Canada avait toutefois réfuté cette hypothèse, affirmant que des tests effectués deux semaines plus tôt ne démontraient aucune contamination.

Keith Conn soutient que ces infections cutanées chez les enfants sont assez fréquentes, et sont aussi contagieuses. C'est pourquoi, selon lui, plusieurs cas ont été rapportés en si peu de temps.

C'est le problème à Kashechewan, c'est le tiers monde!

Le député de Timmins-Bay James, Charlie Angus

Une surpopulation dans les résidences peut aussi expliquer la propagation rapide, tout comme une hygiène déficiente, dit Keith Conn. La qualité de l'eau n'a pas de lien avec les infections.

Le député de Timmins-Bay James, Charlie Angus, a participé à la rencontre de mercredi après-midi avec les médecins et acteurs de la région. Selon lui, la base du problème se situe dans le manque de ressources dans le Nord.

« Le problème pour les jeunes enfants est la pauvreté. Le problème avec la moisissure, le manque de domiciles adéquats », souligne le politicien.

Une équipe de déifférents acteurs sera mise sur pied pour s'assurer que le problème ne se répète pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Autochtones