•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Manitobains sont-ils parmi les plus taxés au Canada? L'épreuve des faits

De l'argent canadien.

De l'argent canadien.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis son arrivée à la tête du Parti progressiste-conservateur du Manitoba, Brian Pallister répète que les Manitobains sont parmi les plus taxés au pays. A-t-il raison?

Un texte de Louis-Philippe LeBlancTwitterCourriel

« Les Manitobains font face aux taxes les plus élevées au pays dans chaque fourchette d'imposition et dans toutes les catégories. Les Manitobains sont taxés au max. »

— Une citation de  Brian Pallister, chef du Parti progressiste-conservateur du Manitoba

Il va plus loin et affirme qu'une famille moyenne à Regina économise 4000 $ en impôts et en taxes chaque année par le simple fait qu'elle n'habite pas à Winnipeg.

Vérification faite : les conservateurs étirent la vérité

Il est vrai que les Manitobains paient plus d'impôts que la plupart des autres Canadiens, y compris les résidents de la Saskatchewan. Mais si on compare les taux d'imposition pour les différentes tranches de revenu, on constate que le Manitoba n'est pas toujours au sommet du palmarès.

Les personnes à faible revenu paient plus d'impôt au Manitoba que dans toute autre province, notamment en raison du fait que l'exemption personnelle de base qui est fixée à 9134 $. Donc le contribuable qui déclare des revenus de 10 000 $ devra payer 93 $ en impôt au Manitoba, mais 0 $ dans les autres provinces. 

Mais est-ce suffisant pour déclarer le Manitoba comme étant une des provinces les plus taxées? La réponse est beaucoup plus complexe.

À mesure que le revenu imposable augmente, le Manitoba est dépassé au classement des provinces les plus taxées. En fait, un Manitobain qui gagne 55 000 $ ou plus par année paie moins en impôts que les résidents du Québec, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard qui gagnent le même salaire.

Le Manitoba est aussi l'une des rares provinces à n'avoir que trois tranches d'imposition; situation que souhaite changer le Nouveau Parti démocratique (NPD) en ajoutant une quatrième tranche d'imposition pour les plus riches.

Crédits d'impôt, taxes sur l'essence et l'énergie

Chaque province dispose d'une panoplie d'outils fiscaux pour alléger la contribution des contribuables. Le Manitoba offre par exemple le remboursement de l'impôt sur le revenu pour les droits de scolarité et le crédit d'impôt foncier pour l'éducation. Ces crédits d'impôt rendent ardues les comparaisons entre les provinces.

Il y a également la question des taxes sur l'essence et l'énergie qui ont une influence sur la part de nos revenus qui retourne à l'état. Pour ce qui est du transport, le gouvernement manitobain est la 2e province la moins gourmande en ce qui a trait aux taxes sur l'essence. Le Manitoba ne va chercher que 14 cents le litre (Nouvelle fenêtre) et la taxe de vente provinciale ne s'applique pas à l'essence. Au Canada, seule l'Alberta taxe moins son essence.

L'électricité est aussi une aubaine au Manitoba : 1000 kWh, de quoi approvisionner une maison moyenne en un mois, se vend environ 80 $ chez Hydro-Manitoba contre 143$ en Saskatchewan (Nouvelle fenêtre)

Bref il est fort possible qu'une famille de Regina ait 4000 $ de plus dans ses poches en avril après la saison des impôts, mais conservera-t-elle cet argent ou le mettra-t-elle dans de l'essence, de l'électricité ou en assurance automobile? Il y a autant de réponses qu'il y a de ménages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !