•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ebola : le Liberia ferme une partie de sa frontière avec la Guinée

Un membre du personnel d'un hôpital de Conakry prend la température de personnes qui pourraient être infectées par le virus Ebola
Un membre du personnel d'un hôpital de Conakry prend la température de personnes qui pourraient être infectées par le virus Ebola Photo: La Presse canadienne / Youssouf Bah
La Presse canadienne

Le Liberia a fermé une portion de sa frontière avec la Guinée, dans le nord du pays, et pourrait élargir la zone fermée après que le virus Ebola eut refait surface dans la région.

Le ministre libérien de l'Information, Eugène Nagbe, a confirmé mardi la fermeture de la frontière dans le comté de Lofa. Les responsables auraient maintenant l'intention de fermer toute la frontière entre les deux pays.

La Guinée semblait sur le point d'éradiquer la maladie ce mois-ci, quand deux nouvelles infections ont été détectées.

Cette nouvelle éclosion suscite des craintes au Liberia, où le virus a tué plus de 4000 personnes. Le pays a déjà été déclaré libre de la maladie à deux reprises, mais elle y est toujours réapparue.

Les détracteurs de la fermeture de la frontière estiment que la mesure est inutile, puisqu'il est facile de franchir la démarcation entre les deux pays dans la jungle et que les résidents font des affaires des deux côtés de la ligne.

International