•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des immigrants entrepreneurs en Acadie

Luz Angela Toro Lara a choisi de faire de sa passion son métier.
Luz Angela Toro Lara a choisi de faire de sa passion son métier. Photo: Ici Radio-Canada / Étienne Dumont
Radio-Canada

Le travail autonome attire davantage les immigrants selon de nouvelles données publiées par Statistique Canada.

Un texte de Étienne DumontTwitterCourriel

Luz Angela est diplômée en administration dans son pays d'origine, la Colombie. Son diplôme n'a jamais été reconnu ici alors elle a opté pour la couture qui est sa passion.
« J'ai approché la CBDC et ils ont commencé à m'aider. Ils m'ont ouvert une porte, je suis rentrée et j'ai cela », explique-t-elle.

Cyriaque Kiti habite au Canada depuis 16 ans et il a fondé son entreprise l'an dernier à Edmundston. Afremac Consulting est une entreprise de consultation pour la vente à l'international. Son entreprise se spécialise en développement des affaires en Afrique. Il travaille par exemple à l'exportation de farine de sarrasin puisqu'elle est sans gluten et de plus en plus populaire là-bas.

À son arrivée au pays il a eu de la difficulté à se trouver un emploi. Il a donc décidé de se créer son propre travail.

 Il faut dire qu'en tant qu'immigrant, ce n'est pas toujours évident de rencontrer un employeur qui t'embauche systématiquement parce que souvent, on va souvent nous demander des références

Cyriaque Kiti 

De nouvelles données

Selon Statistique Canada, les immigrants établis au pays depuis plus de 10 ans sont plus nombreux que les Canadiens nés ici à posséder des entreprises.

Chez les immigrants au Canada depuis 10 à 30 ans, ce sont 6 % d'entre eux qui sont propriétaires de sociétés. Seulement 5 % des Canadiens nés ici possèdent une société.

Les Canadiens nés au pays par contre emploient davantage de salariés que les immigrants. Selon ces nouvelles données, les taux de propriété d'entreprise sont faibles chez les immigrants durant leurs premières années au pays. Par la suite, ils dépassent les Canadiens nés ici.

Ces données indiquent que les immigrants oeuvrent dans quatre secteurs principaux: les services professionnels scientifiques et technologiques, le commerce de détail, les services d'hébergement et de restauration ainsi que le transport et l'entreposage.

En terme de travail autonome, la différence est encore plus importante. En pourcentage, c'est 22 % des immigrants de longue date qui sont des travailleurs autonomes par rapport à 16 % chez les Canadiens nés ici.

Ces données montrent un portarit plus concrèt selon René Morissette qui est économiste pour Statistique Canada. « On avait beaucoup d'études globales sur l'entrepreneuriat au pays, mais c'est la première fois qu'on peut connaître l'apport des immigrants et comparer cet apport avec celui des Canadiens de souche ».

Les données dévoilées remontent à 2010.

Acadie

Économie