•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La passion d'Augustine remporte six prix au Gala du cinéma québécois

Le trophée du meilleur film pour «La Passion d’Augustine»

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le film La passion d'Augustine a reçu six prix au 18e Gala du cinéma québécois, dont le prestigieux trophée du meilleur film.

En acceptant ce prix, la productrice de La passion d'Augustine, Lyse Lafontaine, a fait remarquer que Léa Pool était la première femme à remporter cette récompense depuis la création du gala en 1999.

Léa Pool

Léa Pool

Photo : ICI Radio-Canada

« Merci au public, parce que pour moi c'est important, a lancé Léa Pool. Cela ne m'est pas arrivée si souvent d'avoir un film qui rejoint un si large public, et je dois beaucoup à ce public. » La cinéaste a aussi obtenu le prix de la meilleure réalisation.

Pour son rôle dans cette oeuvre de Léa Pool, Céline Bonnier a remporté le prix de la meilleure actrice. « Je suis très fier de notre cinéma et de la façon dont il se bat, et j'encouragerais nos gouvernements à aimer notre culture et à continuer justement à nous aider à en être fiers », a déclaré Mme Bonnier. Le prix de la meilleure actrice de soutien a été remis à Diane Lavallée pour son rôle à ses côtés.

Céline Bonnier

Céline Bonnier

Photo : ICI Radio-Canada

La passion d'Augustine regroupe des actrices de coeur, de tête et de caractère. On y découvre notamment la jeune Lysandre Ménard, un prodige du piano qui fait ses premiers pas au cinéma. Le film se déroule dans les années 60, dans un contexte de nationalisation. La mère Augustine décide de se battre pour sauver son couvent.

Le trophée du meilleur film pour « La Passion d’Augustine »

Le trophée du meilleur film pour «La Passion d’Augustine»

Photo : ICI Radio-Canada

Guibord s'en va-t-en guerre de Philippe Falardeau a pour sa part gagné trois prix. Le nouveau venu Irdens Exantus a remporté le trophée du meilleur acteur de soutien et, Martin Léon, celui de la meilleure musique originale. Le chanteur et musicien l'avait aussi remporté en 2012 pour Monsieur Lazhar, également de Philippe Falardeau.

Irdens Exantus, recevant son prix des mains de Pascale Bussières et Mariloup Wolfe

Irdens Exantus, recevant son prix des mains de Pascale Bussières et Mariloup Wolfe

Photo : Radio-Canada

Pour son rôle dans Paul à Québec, Gilbert Sicotte a obtenu le trophée du meilleur acteur. C'est la seconde fois qu'il obtient ce prix, lui qui l'avait déjà remporté en 2012 pour Le Vendeur.

Gilbert Sicotte

Gilbert Sicotte

Photo : ICI Radio-Canada

Le prix du meilleur scénario a été remis à Alexandre Laferrière et Maxime Giroux pour le film Félix et Meira, qui a également remporté celui du film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec.

Patricio Henriquez, qui a obtenu le prix du meilleur long-métrage documentaire pour Ouïghours, prisonniers de l'absurde, a lancé quelques critiques, sans toutefois nommer son nom, à Marine Le Pen, la chef du Front national français, qui est en visite au Canada. Son intervention a été chaudement applaudie par le public au Monument-National à Montréal.

Le 18e Gala du cinéma québécois était animé par Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance.

Un hommage à François Dompierre

Pionnier de la musique de film au Québec, le compositeur, chef d'orchestre, réalisateur et producteur François Dompierre a reçu cette année le prix hommage du Gala du cinéma québécois.

François Dompierre

François Dompierre

Photo : Radio-Canada

François Dompierre a notamment créé la bande sonore des films Le déclin de l'empire américain, Le matou, Jésus de Montréal et IXE-13, qui ont marqué le cinéma québécois.

Les animateurs Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance ont interprété avec leurs pieds sur un piano géant quelques airs parmi les 50 bandes sonores de films composées par le musicien.

Après un mot du cinéaste Denys Arcand, Louise Forestier, Lysandre Ménard, Catherine Major et Martin Léon ont interprété des œuvres de François Dompierre. Son fils Phillippe Dompierre accompagnait Martin Léon à la guitare et a présenté son père au public.

Un retour sur l'affaire Jutra

Avant le générique d'ouverture du gala, les animateurs de la soirée ont pris le temps de s'exprimer sur les « allégations visant Claude Jutra et qui ont secoué le monde du cinéma ». De plus, l'équipe du Gala du cinéma québécois « exprime sa profonde compassion » aux victimes de ce drame, ont-ils ajouté.

Québec Cinéma, qui chapeaute le Gala du cinéma québécois, avait pris la décision de laisser tomber le nom « La soirée des Jutra  » après la publication en février, dans le quotidien La Presse, de l'histoire d'une présumée victime d'agressions sexuelles du réalisateur Claude Jutra.

Un nouveau trophée temporaire, qui ne servira qu'à l'événement de 2016, a été créé par le studio multidisciplinaire Nouveau Studio, de Montréal, et présenté cette semaine.

Les gagnants

Meilleur film : 
La passion d'Augustine

Meilleure actrice : 
Céline Bonnier (La passion d'Augustine)

Meilleur acteur : 
Gilbert Sicotte (Paul à Québec)

Meilleur acteur de soutien : 
Irdens Exantus (Guibord s'en va-t-en guerre)

Meilleure actrice de soutien : 
Diane Lavallée (La passion d'Augustine)

Meilleure réalisation : 
Léa Pool (La passion d'Augustine)

Meilleure musique originale : 
Martin Léon (Guibord s'en va-t-en guerre)

Meilleur scénario : 
Alexandre Laferrière, Maxime Giroux (Félix et Meira)

Meilleur court ou moyen métrage de fiction : 
Maurice

Meilleur montage : 
Richard Comeau (Guibord s'en va-t-en guerre)

Meilleur court ou moyen métrage d'animation : 
Autos Portraits

Meilleur documentaire : 
Ouïghours, prisonniers de l'absurde

Meilleure direction de la photographie : 
Yves Bélanger (Brooklyn)

Meilleure direction artistique : 
François Séguin (Brooklyn)

Meilleurs costumes : 
Michèle Hamel (La Passion d'Augustine)

Meilleur maquillage : 
Olivier Xavier (Turbo Kid)

Meilleure coiffure : 
Martin Lapointe (La Passion d'Augustine)

Billet d'or Cineplex : 
La Guerre des Tuques 3D

Mariloup Wolfe

Mariloup Wolfe

Photo : Radio-Canada/Judith Laliberté

Irdens Exantus et Philippe Falardeau

Irdens Exantus et Philippe Falardeau

Photo : Radio-Canada/Judith Laliberté

Ricardo Trogi, Christine Beaulieu et Louis Morissette du film « Le mirage »

Ricardo Trogi, Christine Beaulieu et Louis Morissette du film « Le mirage »

Photo : Radio-Canada/Judith Laliberté

Laurence Leboeuf

Laurence Leboeuf

Photo : Radio-Canada/Judith Laliberté

Charles Binamé et Xavier Dolan

Charles Binamé et Xavier Dolan

Photo : Radio-Canada/Judith Laliberté

Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Cinéma