•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jouer à 15 ans dans la LHJMQ? L'expérience Veleno, un an plus tard

Joseph Veleno a été repêché au premier rang.

Photo : LHJMQ

Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

BILLET – Le calendrier régulier de la LHJMQ a pris fin samedi. Cette étape signifiait en même temps la conclusion d'une expérience qui n'avait pas été tentée depuis quatre décennies dans le hockey junior majeur québécois : la présence d'un joueur de 15 ans, Joseph Veleno. Quel bilan peut-on en tirer?

Un texte de Martin LeclercTwitterCourriel

Avant d'aller plus loin, une mise au point s'impose. Cette chronique se penche sur le cas d'un très jeune et excellent athlète. Évidemment, une certaine retenue s'impose. Le reste du texte porte donc sur la pertinence des décisions des adultes qui ont permis à Joseph Veleno d'entrer prématurément dans le monde du hockey junior majeur.

***

Le printemps dernier, après moult jeux de coulisses, Hockey Canada avait décidé d'accorder un statut de « joueur exceptionnel » à Joseph Veleno (sur recommandation de Hockey Québec) pour lui permettre d'accéder au hockey junior majeur une année plus tôt que prévu.

Cette décision avait fait couler beaucoup d'encre et suscité de forts débats au sein de la LHJMQ. Et pour cause : ce privilège avait été refusé à Sidney Crosby dans le passé. Et du côté ontarien, un tel passe-droit avait été accordé à des phénomènes comme John Tavares, Aaron Ekblad et Connor McDavid, qui sont tous devenus des premiers choix (au total) dans la LNH.

Né au mois de janvier 2000, Veleno était seulement deux semaines « trop jeune » pour être admissible au repêchage de la LHJMQ. À titre de joueur de 14 ans dans la Ligue midget AAA (un circuit regroupant des joueurs de 15, 16 et 17 ans), il avait inscrit 16 buts et 36 passes (52 points) en 42 rencontres.

Quoique très bonnes, ces statistiques se situaient à des années-lumière de celles compilées par Tavares (91 buts et 67 passes en 72 matchs) et McDavid (86 buts et 141 passes en 95 matchs) au même âge et au même niveau. Ces chiffres ont valu à Joseph Veleno d'être le tout premier joueur réclamé (par des Sea Dogs de Saint John) au repêchage de la LHJMQ en juin 2015.

D'ailleurs, cette saison dans la Ligue midget AAA, deux autres joueurs de 14 ans ont marqué plus de buts et compilé des statistiques comparables à celles que Veleno avait produites en 2014-2015. Dans l'uniforme du Phénix du Collège Esther-Blondin, Samuel Poulin a inscrit 21 buts et 27 passes (48 points), tandis que son coéquipier Xavier Parent a obtenu 23 buts et 24 passes (47 points).

Les parents de ces deux joueurs n'ont pas réclamé de statut exceptionnel pour leur enfant.

***

Dans l'uniforme des Sea Dodgs, Joseph Veleno a inscrit 13 buts et 30 passes (43 points) en 62 rencontres cette saison.

Comment évaluer sa progression? Un dépisteur de la LNH, un directeur général de la LHJMQ et un entraîneur en chef de la LHJMQ ont accepté de faire part de leurs impressions et de leur évaluation.

« Je crois que Joseph Veleno a très bien tenu son bout dans la LHJMQ. Je n'ai aucun doute qu'il deviendra un joueur d'impact avec les Sea Dogs », lance d'emblée le directeur général d'une équipe adverse.

« Par contre, j'ai un problème avec l'étiquette de joueur exceptionnel qu'on lui a donnée. C'est dangereux, ça crée des attentes et les gens espèrent voir jouer le prochain Sidney Crosby. Or, il faudra patienter encore quelques années pour voir jusqu'à quel point il se développera et jusqu'où il ira. »

Même son de cloche du côté d'un entraîneur de la ligue.

« Veleno deviendra un très bon joueur, je n'ai aucun doute là-dessus. Mais deviendra-t-il un joueur exceptionnel? C'est très difficile à dire », opine-t-il.

« Durant toute la saison, Veleno avait l'air à sa place dans la LHJMQ. C'est bien d'amasser une quarantaine de points à sa première année. Mais en même temps, j'ai de la difficulté à prédire sa progression l'an prochain et à affirmer que sa production explosera. Ce sera intéressant de le comparer aux joueurs de son âge la saison prochaine et de voir s'il a réellement pris de l'avance sur ceux qui sont restés dans les rangs midgets AAA. »

***

Un recruteur de la LNH se montre aussi très élogieux envers le jeune joueur des Sea Dogs.

« On parle ici d'un excellent joueur de hockey. Aucun doute là-dessus. Mais on ne parle pas d'un joueur exceptionnel de la trempe de Tavares et McDavid. Et c'est ce qui me chicote le plus. Si on a permis à Joseph Veleno de jouer dans la LHJMQ en lui accordant le statut de joueur exceptionnel, où tracera-t-on la ligne à l'avenir? Il ne peut pas y avoir des exceptionnels de catégorie A, B ou C. Tu es exceptionnel ou tu ne l'es pas », dit-il.

« À mon avis, Benoît-Olivier Groulx [un attaquant de 15 ans de Gatineau susceptible d'être le premier joueur repêché cette année] aurait pu connaître le même genre de saison que Veleno dans la LHJMQ. »

***

Poussant sa réflexion un peu plus loin, ce recruteur se demande si cette promotion rapide dans la LHJMQ ne nuira pas au développement d'un joueur pourtant doté d'un fort beau talent.

« En le regardant jouer, je me suis demandé ce qui pressait tellement pour qu'on le fasse graduer prématurément. En quoi cela aurait-il été grave que Veleno retourne dans le midget AAA et qu'il marque 60 buts?

« Je crois fermement qu'un joueur offensif doit dominer pour développer son instinct et sa confiance. Quand on suit le cheminement de Veleno, on voit qu'il a inscrit 16 buts dans le midget AAA et quelque chose comme 18 buts en 27 matchs dans les rangs bantams. Il y a des joueurs qui sont considérés comme dominants mais, quand on fouille un peu, il faut parfois remonter aux rangs pee-wees pour retrouver la dernière année où ils ont inscrit en moyenne un but par match », souligne-t-il.

Notre recruteur conclut notre entretien par une excellente observation :

« Dans le passé, il était exceptionnel de voir des joueurs de 14 ans accéder à la Ligue midget AAA. Ça arrivait tous les quatre ou cinq ans. Or, il y a eu Veleno l'an passé et on retrouvait pas moins de quatre joueurs de 14 ans dans la ligue cette saison. Il se passe quelque chose de bizarre au Québec. Produisons-nous soudainement des joueurs exceptionnels à la pelletée? J'en doute. Et je repose ma question : qu'est-ce qui presse tant pour qu'on leur fasse monter les échelons si vite? »

En attendant la suite, place aux séries de la LHJMQ, qui s'annoncent particulièrement passionnantes cette année.

Chroniques de l'auteur publiées sur le même sujet :

- Joseph Veleno : l'étiquette de joueur exceptionnel est-elle un cadeau empoisonné? (Nouvelle fenêtre)
- Protégeons Joseph Veleno! (Nouvelle fenêtre)

À toute épreuve, le blogue de Martin Leclerc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !