•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quartier général de la police :  2,5 M$ disparus, selon la GRC

Le nouveau quartier général du Service de police de Winnipeg

Le nouveau quartier général du Service de police de Winnipeg

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Winnipeg a payé 2,5 millions de dollars en trop pour la construction du nouveau quartier général de sa police municipale, selon des documents déposés en cour par la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les allégations figurent dans une demande de mandat de perquisition soumise par la GRC à la Cour provinciale en juin 2015 qui visait la firme d'ingénierie Adjeleian Allen Rubeli (AAR). Cette dernière avait un bureau dans le nouveau quartier général de la police. 

Dans sa demande pour obtenir ce mandat de perquisition, la GRC écrit qu'après avoir épluché une « petite fraction » des documents saisis précédemment dans les bureaux de l'entreprise de construction Caspian en décembre 2014, elle a conclut que l'entreprise avait surfacturé la Ville de Winnipeg à hauteur de 2,5 millions de dollars. Caspian aurait notamment facturé plus d'une fois pour le même travail, gonflé des factures pour des travaux effectués par des sous-traitants et demandé à la Ville de payer pour des travaux non reliés au projet.

« Nous avons découvert un écart entre la valeur monétaire facturée à Caspian par des sous-traitants et le montant ensuite facturé à la Ville de Winnipeg », a écrit la constable Julie Cote de la GRC dans le document déposé devant la Cour provinciale du Manitoba. 

La GRC cite en exemple une facture de 225 551 $ soumise à Caspian par un sous-traitant. Lorsque cette même facture a été soumise à la Ville, sa valeur avait gonflé pour s'établir à 725 551 $. Une autre facture, celle-là pour 13 925 $, avait atteint 83 925 $ avant d'être soumise à la Ville pour remboursement.

La firme AAR a été engagée en 2012 par la Ville dans le cadre du projet de construction de l'édifice. La GRC voulait perquisitionner le bureau de l'entreprise pour tenter d'y trouver des documents jusitificatifs liés aux factures frauduleuses découvertes dans les bureaux de Caspian en 2014.

Le nouveau quartier général de la police de Winnipeg, dont le budget a été dépassé de 75 millions de dollars, a deux ans de retard et n'est toujours pas terminé.

Aucune accusation n'a été portée par la GRC et aucune de ces allégations n'a été prouvée en cour.

Selon un texte de Joanne Levasseur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !