•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de l'utilisation du pistolet électrique à Sudbury

Pistolet à décharge électrique

Photo : SRC/PC/JIM SLOSIAREK

Radio-Canada

L'utilisation des pistolets à décharge électrique de type Taser par la police était en hausse de 40 % à Sudbury entre 2014 et 2015.

C'est selon un rapport présenté mercredi soir au conseil de la commission de police. En 2014, l'appareil a été utilisé ou pointé 90 fois, comparativement à 129 fois l'année suivante.

Le chef du service de police du Grand Sudbury, Al Lekun explique cette hausse par le fait que tous les officiers de première ligne portent un pistolet depuis quelques années. Depuis le port du pistolet électrique, l'utilisation des matraques, et d'arme reste inchangée.

« Chaque agent sur la route a son propre appareil sur lui. Lorsqu'un incident survient, le Taser sert surtout à éviter qu'une situation dégénère », a-t-il fait savoir.À lire consulter :

Répercussions moindres

Il suggère que l'utilisation des autres armes, comme l'arme à feu ou la matraque, a des répercussions à long terme plus importantes que le pistolet à décharge électrique.

« Si j'utilise une matraque pour frapper quelqu'un, l'impact fera plus de dommages qu'un Taser. »

Selon les différents rapports soumis pour l'année 2015, les individus impliqués dans un incident se sont calmés à la simple vue du pistolet dans 72 % des cas. Treize personnes ont toutefois été électrocutées en 2015.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Crimes et délits