•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux conseils scolaires présentent une ébauche de leur politique LGBT

La rencontre publique du 15 mars 2016 du Conseil scolaire public de Calgary.
La rencontre publique du 15 mars 2016 du Conseil scolaire public de Calgary. Photo: ICI Radio-Canada (Evelyne Asselin)
Radio-Canada

Le conseil scolaire public de Calgary et le conseil scolaire catholique d'Edmonton ont soumis à leurs conseillers une première ébauche de leurs politiques pour protéger et soutenir les élèves LGBT.

Un texte de Nicolas PelletierTwitterCourriel

Mardi matin, les conseillers du conseil scolaire public de Calgary ont adopté à l'unanimité les modifications en première lecture. 

Il s'agit principalement d'ajouts aux politiques existantes pour se conformer à la Loi sur les écoles de l'Alberta. Le conseil s'engage ainsi à promouvoir une culture organisationnelle qui respecte la diversité et qui fait la promotion d'un environnement positif et accueillant.

L'ébauche des ajouts à la politique du Conseil scolaire public de Calgary pour soutenir les élèves et le personnel LGBT.L'ébauche des ajouts à la politique du Conseil scolaire public de Calgary pour soutenir les élèves et le personnel LGBT. Photo : ICI Radio-Canada
L'ébauche des ajouts à la politique du conseil scolaire public de Calgary pour soutenir les élèves et le personnel LGBT.Joy Bowden-Eyre, présidente du Conseil scolaire public de Calgary. Photo : ICI Radio-Canada

La présidente du conseil Joy Bowen-Eyre a souligné qu'il existait déjà plusieurs alliances gais-hétéros et groupes de soutien aux élèves dans les écoles du conseil scolaire public de Calgary. Pour cette raison, elle a déclaré que les conseillers « se sont contentés d'ajuster le langage ainsi que les politiques et les procédures ».

Elle soutient aussi que les conseillers, les parents et les élèves s'entendent sur les modifications et se réjouissent du travail accompli.

Les conseillers de Calgary se réuniront à nouveau le 29 mars et espèrent entériner les modifications pour les proposer officiellement au ministre David Eggen deux jours plus tard, soit le 31 mars.

Conseil scolaire catholique d'Edmonton

En fin d'après-midi, c'était au tour du conseil scolaire catholique d'Edmonton de faire une lecture de l'ébauche préparée par un comité formé de trois conseillers.

L'ébauche des ajouts à la politique du Conseil scolaire catholique d'Edmonton pour soutenir les élèves et le personnel LGBT.L'ébauche des ajouts à la politique du Conseil scolaire catholique d'Edmonton pour soutenir les élèves et le personnel LGBT. Photo : ICI Radio-Canada

Les ajouts proposant une communauté inclusive, un environnement accueillant et respectueux et sans aucune discrimination basée sur l'identité ou l'expression d'un genre en particulier ont été adoptés à cinq votes contre deux après un débat d'environ une heure.

« Proposition décevante »

Pour Kristopher Wells, le directeur de l'Institut d'études sur les minorités sexuelles de l'Université de l'Alberta, les deux conseils scolaires ont fait des « propositions décevantes, car elles restent vagues ».

Il rappelle que le ministre de l'Éducation a demandé, dans ses directives pour les conseils scolaires, une mention claire et explicite des mesures prises pour accommoder les membres de la communauté LGBT et en particulier les transgenres.

À son avis, le conseil scolaire catholique d'Edmonton a choisi « identité de genre » et « expression de genre » juste se conformer à la Loi sur les écoles, où ces termes apparaissent. Il les juge cependant flous.

Les conseils scolaires restent prudents et évitent de nommer certains mots à des fins stratégiques, ils veulent voir quelle sera la réponse du ministre.

Kristopher Wells, directeur de l'Institut d'études sur les minorités sexuelles de l'Université de l'Alberta

En revanche, il juge qu'il s'agit d'un jeu dangereux, parce que le ministre a le pouvoir de les outrepasser et de définir lui-même les politiques en matière d'éducation.

Les 61 conseils scolaires de l'Alberta doivent envoyer au ministre David Eggen, avant le 31 mars, des ébauches de leurs politiques pour rendre leurs écoles sécuritaires et ouvertes aux élèves LGBT.

Alberta

Éducation