•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les francophones de Charlottetown fêtent l'inauguration de leur école et du centre communautaire

Carrefour de l'Isle-Saint-Jean

Le Carrefour de l'Isle-Saint-Jean

Photo : Google

Radio-Canada

C'est jour de fête mardi dans la communauté francophone de Charlottetown. On inaugure l'agrandissement et les rénovations effectués à l'École François-Buote et au Carrefour de l'Isle-Saint-Jean.

Émile Gallant, président de la commission scolaire de langue française à l'Île-du-Prince-Édouard se réjouit de ce moment important pour la communauté francophone de Charlottetown.

« À l'époque, dans les années 90, on avait une petite école qui se trouvait au sous-sol d'une église anglophone. On a fait beaucoup de chemin depuis ce temps. »

C'est très important pour nous. Avec la croissance de la population francophone ici à Charlottetown, ça prenait plus d'espace et plus de possibilités pour offrir davantage de programmes à nos étudiants.

Émile Gallant, président de la commission scolaire de la langue française à l'Île-du-Prince-Édouard

La population francophone est en croissance dans la capitale insulaire, surtout en raison de l'exode des résidents de régions rurales vers la ville.

« Ça continue à augmenter avec le phénomène de l'urbanisation. Ça se passe aussi ici à Charlottetown. On a le ministère des Anciens Combattants ici, il y a donc beaucoup de francophones qui travaillent là. Les chiffres sont toujours en augmentation dans la région de Charlottetown », soutient Émile Gallant.

« En 25 ans, la clientèle scolaire de l'École François-Buote a plus que doublé, témoignant de la vitalité de la communauté francophone et acadienne de Charlottetown. Et en investissant dans les deux édifices, nous dotons la communauté d'espaces qui deviendront des lieux de rassemblement porteurs d'un développement qui va au-delà des salles de classe », a déclaré Bobby Morrissey, le député fédéral de la circonscription d'Egmont.

Dans le cadre d'une entente conclue entre le gouvernement du Canada et l'Île-du-Prince-Édouard, Patrimoine canadien a investi plus de 2 millions $ de 2011 à 2013 dans ce projet.

Il y a aujourd'hui 340 élèves à l'école François-Buotte.

« C'est maintenant un endroit où la communauté francophone peut se rencontrer, c'est chez nous. On a toutes les facilités, on a un centre de la petite enfance, un théâtre, notre école et la bibliothèque. C'est vraiment un endroit où toute la communauté peut se rejoindre et faire des activités en français », conclut Émile Gallant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Éducation