•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’« éléphant » de Hopewell Rocks dans la baie de Fundy s’effondre

Les deux photos prises au même endroit à 17 mois d'intervale.

Les deux photos prises au même endroit à 17 mois d'intervale.

Photo : Hopewell rocks

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un des sites naturels les plus prisés au Nouveau-Brunswick a subi une transformation permanente après l'effondrement d'une énorme formation rocheuse.

Le rocher « éléphant », comme on le surnommait à cause de sa ressemblance avec l'énorme pachyderme, était l'un des plus photographiés du parc des rochers Hopewell Rocks, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud de Moncton. Les autorités du parc disent que c'est de 100 à 200 tonnes de roches qui se sont écroulées.

« On ignore pour l'instant à quel moment ça s'est produit parce qu'on ne marche pas souvent sur la grève l'hiver. Donc, ça peut remonter quand même à une semaine ou deux. C'est un de nos naturalistes qui était en congé, mais qui marche souvent sur le site et qui a fait la découverte lundi », a raconté le directeur du site, Noël Hamann à l'émission Le Réveil, sur les ondes d'ICI Acadie.

« C'est un lieu public les gens y accèdent quand même des avertissements. Et comme dans tous les lieux naturels, il faut respecter les forces de la nature. »

— Une citation de  Noël Hamann, directeur du parc Hopewell Rocks

« Il y a quelques années, une partie du même rocher s'était effondrée, mais le personnel a reconnu la menace et a protégé la zone tout en éloignant les visiteurs », a ajouté Noël Hamann.

Les rochers de Hopewell attirent chaque année des milliers de visiteurs de partout dans le monde.

Triste et excitant à la fois

Les rochers de Hopewell, surnommés aussi les pots de fleurs, ont été creusés et sculptés au fil des siècles par les hautes marées de la baie de Fundy, les plus hautes du monde. Le vent et le temps ont aussi contribué à modifier la géologie du site.

Sur le site web du parc Hopewell Rocks, on peut lire que les formations rocheuses sont fragiles, à cette époque de l'année, alors que les journées se réchauffent et que les nuits demeurent froides. 

Le rocher éléphant figure sur la carte de l'assurance-maladie du N.-B.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le rocher éléphant figure sur la carte Medicare au N.-B.

Photo : CBC

« C'est certainement triste de perdre l'un de nos rochers, ou du moins, qu'il change d'identité, mais c'est aussi très excitant, souligne Kevin Snair, responsable des visites guidées à Hopewell Rocks. Le parc s'est formé par ce genre d'action [où des rochers s'écroulent en érigeant d'autres formes] et de pouvoir être témoins de cette évolution, c'est magnifique. »

Le rocher éléphant orne les cartes d'assurance-maladie du Nouveau-Brunswick. Il était l'une des 17 formations rocheuses au parc Hopewell Rocks.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie