•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Miummium pour s'offrir les services d'un chef cuisinier à la maison

Frédéric Loof, chef à domicile.

Frédéric Loof, chef à domicile.

Photo : ICI Radio-Canada/Valérie Houle

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après Uber pour les déplacements et Airbnb pour la location d'une propriété, un site web propose de révolutionner l'industrie de la restauration. Miummium est la première banque de chefs prêts à se rendre chez vous, en s'occupant de la préparation, du service, et du nettoyage.

Les gens peuvent réserver le chef en ligne, puis communiquer avec lui pour planifier les détails. « [Le consommateur] peut rechercher s'il veut manger des produits du terroir, ou de la cuisine française, l'influence », dit le chef Frédéric Loof qui offre ses services en Mauricie, où le concept commence à s'implanter.

Nicolas Dumais-Brouillette s'est offert les services de Frédéric Loof pour souligner le 30e anniversaire de sa conjointe : « Il a fait un repas en fonction de ce que je voulais payer ».

Des fois, on va recevoir beaucoup du monde, on va faire la bouffe et on passe plus de temps à cuisiner qu'à parler avec nos invités.

Une citation de :Nicolas Dumais-Brouillette, client
Plat cuisiné par un chef à domicile.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : ICI Radio-Canada/Valérie Houle

Si plusieurs clients y voient des avantages, l'initiative apporte aussi de nouvelles possibilités pour les chefs qui souhaitent élargir leur clientèle. « En un mois, Miummium a réussi à me faire travailler cinq fois, c'est quand même très bien », dit Frédéric Loof.

Le site de chef à domicile a été lancé en octobre 2015 par la chef québécoise Chloé St-Cyr. Miummium compte déjà plus de 8300 chefs inscrits, dont 5000 aux États-Unis et 400 en France.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !