•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment la science séduit-elle les filles?

17e édition de l'événement «Les filles et les sciences: un duo électrisant!» tenu en 2016 au Cégep de Rimouski

17e édition de l'événement «Les filles et les sciences: un duo électrisant!» tenu en 2016 au Cégep de Rimouski

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Comment la science séduit-elle les filles ? Cette année, c'était en leur demandant de parachuter un oeuf d'un deuxième étage sans qu'il ne se brise!

Le défi a été lancé à une centaine de jeunes filles de 14 ou 15 ans par les organisateurs de la 17e édition de l'événement « Les filles et les sciences: un duo électrisant! » qui avait lieu samedi au Cégep de Rimouski.

Ces adolescentes fréquentent différentes écoles secondaires de Rivière-du-Loup à Gaspé. Le défi n'a pas été facile, mais certaines équipes ont réussi à le relever. 

Filles et sciences

DU SEDNA IV À L'INSECTARIUM ET AU JARDIN BOTANIQUE DE MONTRÉAL

L'objectif de cette activité est de faire découvrir aux jeunes femmes les carrières en science et en technologie car, elles sont sous-représentées dans ces domaines. À cette fin, 2 biologistes qui ont pris part à la mission « 1000 jours pour la planète » à bord du Sedna IV ont expliqué aux participantes que le milieu scientifique n'est pas qu'austère et masculin.

Le parcours atypique de Jade-Anaïs Généreux-Gamache en est une démonstration. En plus de voyager avec Jean Lemire sur le Sedna IV, elle a travaillé plusieurs années au Jardin Botanique, à l'Insectarium. au Biodôme et au Planétarium de Montréal avant de devenir professeur de biologie au Cégep Marie-Victorin.

Sa collègue en mer Marie-Ève André travaille à l'Insectarium de Montréal et estime que la façon dont les femmes abordent les sciences peut permettre d'intéresser les jeunes filles aux sciences en ayant des exemples qui les touchent plus directement. 

« [Les sciences] m'ont été enseignées par beaucoup d'hommes, ce qui est correct, mais c'est vraiment la façon que les hommes ont de percevoir ce qu'est la physique. la chimie, la biologie. »

— Une citation de  Marie-Ève André, biologiste et ex-membre de l'équipe du Sedna IV

Madame André reconnaît qu'une femme peut rencontrer certains obstacles en optant pour les sciences, mais elle juge qu'ils ne sont pas insurmontables. Elle explique qu'avant de choisir la biologie, elle était attirée par la photographie et le cinéma, mais que sa passion pour l'environnement et les relations entre l'humain et la nature l'ont incité à choisir la science. Aujourd'hui, elle marie ces 2 champs d'intérêt en travaillant à la conception des activités éducatives à l'Insectarium de Montréal.  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

En cours de chargement...