•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les exportations de fruits de mer explosent en Nouvelle-Écosse

Du homard.

Du homard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Nouvelle-Écosse pourrait atteindre plus rapidement que prévu son objectif de doubler ses exportations de fruits de mer. La province aimerait parvenir à des exportations d'une valeur de 1,72 milliard de dollars.

La valeur des exportations de fruits de mer en Nouvelle-Écosse a atteint 1,68 milliard de dollars en 2015. Ces exportations étaient de 1,26 milliard de dollars en 2014, ce qui représente une augmentation de 33 % en un an.

En 2014, la Nouvelle-Écosse s'était fixé comme objectif de faire passer la valeur de ses exportations de fruits de mer de 860 millions de dollars à 1,72 milliard de dollars. 

Valeur des exportations de la Nouvelle-Écosse (2015)

  1. Homards                      891 millions de dollars
  2. Crabes                         180 millions de dollars
  3. Pétoncles                     169 millions de dollars
  4. Crevettes                      131 millions de dollars

Les exportations du homard vers la Chine sont 14 fois plus importantes qu'elles ne l'étaient en 2010. En 2015, la vente de homard en Chine a rapporté 113 millions de dollars à la province.

« La Nouvelle-Écosse est le plus grand exportateur de fruits de mer du Canada et c'est très encourageant de voir les travailleurs de cette industrie relever le défi de faire croître cette industrie », a déclaré le premier ministre, Stephen McNeil.

Acheteurs des fruits de mer de la Nouvelle-Écosse

  1. États-Unis                        958 millions de dollars
  2. Union européenne           249 millions de dollars
  3. Chine                               208 millions de dollars

Le ministre des Pêches et de l'Aquaculture, Keith Colwell, attribue ce succès aux efforts des entreprises privées pour garantir des produits de qualité. Il croit aussi que les efforts du gouvernement néo-écossais pour la promotion des fruits de mer sur la scène internationale ont porté ses fruits.

« Les autres pays veulent des produits de qualité, des produits haut de gamme de nos pêcheurs et de nos transformateurs », affirme le ministre.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse veut continuer de travailler avec l'industrie des fruits de mer pour poursuivre ce succès.

« En travaillant ensemble, le gouvernement et l'industrie continueront de miser sur le succès des exportations de fruits de mer. Ça représente des emplois et de l'activité économique dans nos collectivités côtières et rurales », ajoute Keith Colwell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie