•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finances scolaires : le CEF s'en sort mieux que prévu

Conseil des écoles fransaskoises
Le Conseil des écoles fransaskoises Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF), qui prévoyait un déficit de 800 000 $ en 2014-2015, s'en sort finalement avec un excédent budgétaire de 1,72 million de dollars pour l'exercice financier.

Dans son rapport annuel, qui sera présenté à l'Assemblée annuelle des électeurs du Conseil scolaire fransaskois vendredi, le CEF attribue cette augmentation significative notamment aux compressions dans l'enseignement et dans le transport scolaire, qui ont permis de faire des économies de 1,1 million de dollars.

Il note également une hausse des revenus tirés de ses frais de scolarité et afférents, comme les sommes reçues des parents d'élèves de l'Alberta à l'École Sans-Frontières, à Lloydminster.

La baisse des prix de l'essence explique en partie les économies en matière de transport, souligne le rapport.

Les résultats scolaires au CEF

Dans la plupart des matières, les élèves de la 10e année dépassent la moyenne provinciale, selon le rapport du CEF.

En 11e année, les résultats en anglais et en mathématiques sont légèrement sous la moyenne provinciale. En ce qui concerne le français, les moyennes scolaires de la 10e à la 12e année ont augmenté entre l'année scolaire 2013-2014 et la suivante.

Les compétences associées à la lecture sont également en augmentation chez les élèves entre la première et la troisième année, mais demeurent faibles.

Les priorités à venir

Le rapport identifie peu de stratégies spécifiques au CEF pour les prochaines années. Les stratégies présentées sont associées à celles qui sont recommandées par le ministère de l'Éducation de la Saskatchewan.

Parmi les directives du plan provincial auquel adhère le CEF

  • Amélioration des résultats en mathématique, en lecture et en écriture;
  • Meilleur suivi de l'éducation pour la petite enfance;
  • Meilleur taux de diplomation pour la province, en particulier chez les Premières Nations;
  • Un meilleur contrôle des dépenses.

Le rapport du CEF note par ailleurs que la plupart des écoles n'ont pas été rénovées récemment et reconnaît que la majorité des édifices requièrent des rénovations ou des réparations.

Saskatchewan

Éducation