•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traversiers à Tadoussac : mésentente entre le Chantier Davie et la STQ

Traversiers à Tadoussac : mésentente entre le Chantier Davie et la STQ
Radio-Canada

Le Chantier Davie demande des suppléments pour pouvoir livrer les deux nouveaux traversiers qui relieront Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine, mais la Société des traversiers du Québec (STQ) n'entend pas payer plus cher que les 125 millions de dollars prévus.

Un texte de Marlène Joseph-BlaisTwitterCourriel

Le président-directeur général de la STQ, Jocelyn Fortier, affirme que la société d'État et le Chantier Davie se sont déjà entendus sur des changements à apporter au projet. « Il y a certaines choses pour lesquelles le Chantier nous a demandé un supplément parce que c'était totalement imprévisible. »

On demeure convaincus, nous, que le coût final va être à 125 millions de dollars tel que prévu au contrat.

Jocelyn Fortier, président-directeur général de la STQ
Le Chantier Davie à LévisLe Chantier Davie à Lévis

La STQ n'a toutefois pas prévu de dépassement de coût pour l'instant. « Je ne réfute pas que c'est possible que ça coûte légèrement plus cher. On ne parle pas de 20 millions de dollars. Je crois toujours que de toute façon ça va rester dans les 125 millions prévus. »

Le contrat de construction signé entre la STQ et le Chantier Davie prévoit l'intervention d'un arbitre si les deux parties ne s'entendent pas sur la nature ou la valeur des demandes de modifications du projet initial.

Ce n'est pas parce qu'un entrepreneur demande un supplément que le supplément est dû. Ce n'est pas parce qu'un entrepreneur établit la valeur d'un supplément que c'est la valeur réelle de ce supplément.

Jocelyn Fortier, président-directeur général de la STQ

Jocelyn Fortier assure que les travaux se poursuivent au chantier naval situé à Lévis, malgré ces requêtes. Un premier traversier pourrait être livré en juin, alors que l'autre est attendu au mois d'août. Ils devaient initialement entrer en fonction à l'été 2015.

Chantier Davie

Pour sa part, le président-directeur général de Chantier Davie, Alan Bowen, ne peut confirmer qu'il y a un dépassement de coûts pour la construction des deux traversiers, en raison d'une entente de confidentialité signée avec la STQ. 

Cela dit, nous tenons à vous rassurer, la Davie prend très au sérieux tout dépassement de coûts, notamment lorsqu'il s'agit de l'argent des contribuables. 

AlanBowen, pdg de Chantier Davie

Alan Bowen précise également maintenir un contact régulier avec la STQ.

Vers une médiation

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, demande à la STQ et au Chantier Davie d'entrer en médiation. « Dans tous ces contrats, il y a un processus de règlement des conflits et la médiation est une étape importante », fait-il remarquer.

Le pdg de Chantier Davie, Alan Bowen, se dit, quant à lui, ouvert à participer au processus de médiation afin de permettre la réalisation du contrat. 

De son côté, le Parti québécois veut convoquer la STQ et le Chantier Davie en commission parlementaire pour avoir des explications sur la construction des deux traversiers. 

Côte-Nord

Transports