•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un attentat-suicide au sud de Bagdad fait au moins 60 morts

Un homme sur le site de l'attentat-suicide de Hilla, en irak

Un homme sur le site de l'attentat-suicide de Hilla, en Irak

Photo : Alaa Al-Marjani / Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un attentat au camion piégé a fait au moins 60 morts dimanche en Irak, a-t-on appris de sources médicales et auprès des services de sécurité.

L'attaque qui visait un barrage de sécurité à Hilla, une ville située à une centaine de kilomètres au sud de Bagdad, a été revendiquée par l'organisation État islamique.

L'explosion a fait également plus de 70 blessés selon un bilan encore provisoire obtenu de sources médicales et auprès des services de sécurité.

Le communiqué de revendication de l'EI a été publié sur le site Internet de l'agence de presse Amaq, qui soutient l'organisation d'Abou Bakr Al-Baghdadi. « Une opération martyre au camion piégé a frappé le poste de sécurité des Ruines de Babylone, à l'entrée de la ville de Hilla, faisant des dizaines de morts et de blessés », écrit l'EI.

Hilla est le chef-lieu de la province de Babylone, une région à la population majoritairement chiite, mais avec une présence sunnite.

« C'est à ce jour le plus important attentat à la bombe dans cette province », a déclaré à Reuters Falah Al-Radhi, qui préside la commission provinciale de sécurité. « Le barrage de sécurité, un poste de police voisin ainsi que des maisons et des dizaines de voitures ont été détruits », a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !