•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux bâclés à la station de métro Berri-UQAM

Finis muraux, station Berri-UQAM.

Finis muraux, station Berri-UQAM.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Radio-Canada

Cinq ans après le retrait des mosaïques originales qui ornaient des murs de la station Berri-UQAM, le nouveau revêtement commence à être posé. Mais l'installation semble bâclée par endroits. Tellement que l'entreprise qui réalise les travaux devra apporter des correctifs, a appris Radio-Canada.

Un texte de Marie-Ève MaheuTwitterCourriel

La plupart des usagers rencontrés étaient perplexes devant les nouvelles pastilles de verre blanches.

Ça a l'air complètement cheap. Il y a des bosses, des irrégularités dans la manière dont ça a été installé.

Marc-Antoine, un usager de la STM

« C'est comme pas fini », dit Monique, en regardant un des nouveaux murs. « Comme si l'idée était bonne de mettre ça là, mais qu'il y aurait quelque chose à rajouter. »

Emmanuelle, qui emprunte la station Berri-UQAM presque tous les jours, souligne que les travaux sur la ligne jaune en direction Berri-UQAM ont été visiblement mieux effectués. « J'ai l'impression qu'ici, ça a été fait un peu plus rapidement qu'en bas, un peu plus "botché"disons. »

Finis muraux, station Berri-UQAM

Finis muraux, station Berri-UQAM.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

L'entrepreneur payera

Ce sont les nouvelles mosaïques, installées en janvier et février entre les lignes verte et orange, qui posent problème, selon la Société de transport de Montréal (STM).

« Nous sommes conscients du problème et avons demandé à l'entrepreneur de faire les ajustements nécessaires, ce qui peut prendre quelque temps, car il s'agit de zones exploitées. De plus, il modifiera sa technique de pose pour les prochaines étapes », affirme par courriel la porte-parole de la STM, Amélie Régis.

La société de transport a refusé notre demande d'entrevue, mais indique qu'un mur sera complètement refait, et que deux autres feront l'objet de retouches. À vue de nez, le problème semble toutefois s'étendre à plus de trois murs.

Le coût des travaux sera assumé par l'entrepreneur, nous dit la STM.

Le remplacement des finis muraux fait partie d'un contrat de 24 millions de dollars octroyé l'an dernier à Construction Demathieu & Bard. L'entente comprend non seulement des travaux esthétiques, mais aussi de structure, d'électricité, de plomberie et de ventilation.

En vertu de son contrat avec la STM, Construction Demathieu & Bard ne peut pas faire de commentaires.

Le nouveau fini mural de la station Berri-UQAM s'inspire de la mosaïque originale des années 1960, constituée de petits ronds gris. Il reste encore quelques exemples du revêtement de l'époque (photo ci-dessous), qui a presque été entièrement retiré en 2010 et 2011. Des parois temporaires avaient alors été installées, le temps de réaliser certains travaux derrière les murs.

L'ancien revêtement.

L'ancien revêtement.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Finis muraux, station Berri-UQAM

Finis muraux, station Berri-UQAM.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Transport en commun

Société